single.php

Retraites : "La réforme va plonger beaucoup de Français dans la misère" pour Nicolas Dupont-Aignan

Par Aurélie Giraud

Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Nicolas Dupont-Aignan carburant
Nicolas Dupont-Aignan, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 27 septembre 2023, dans “L’invité politique”.

Semaine décisive pour la réforme des retraites. La France sera-t-elle à l'arrêt ? Y a-t-il encore des possibilités de négociation ? Quel avenir pour la droite ? Nicolas Dupont-Aignan a répondu aux questions de Patrick Roger.

Retraites : "La réforme va plonger beaucoup de Français dans la misère"

Nicolas Dupont-Aignan confirme être toujours "totalement hostile" à la réforme des retraites, qu'il juge "totalement inutile". "Elle va plonger beaucoup de Français dans la misère et il y a des économies considérables à faire ailleurs", souligne le député. Il dénonce notamment "les 15 milliards d'euros servant à payer les emprunts à taux variables indexés sur l'inflation faits par Messieurs Macron et Le Maire. Et on continue alors qu'on peut emprunter à taux fixe !". "Il y a des fautes de gestion, des gaspillages sur des dizaines de milliards d'euros et on veut faire payer les plus modestes qui passeront de la retraite au RSA. Parce qu'il n'y a pas de boulot pour les seniors dans notre pays", fustige-t-il.

Les syndicats veulent une France à l'arrêt, quitte à mettre à genou l'économie française. Nicolas Dupont-Aignan affirme "ne pas accepter cet excès qui répond à l'excès du gouvernement". Il rappelle avoir proposé "une solution pour bloquer la réforme sans bloquer le pays : le référendum". Le député a en effet lancé une procédure de référendum d'initiative partagée pour obliger le Président à consulter les Français. "Pour l'instant, 30 parlementaires ont signé. Je veux essayer de les convaincre". La question serait "est-ce qu'on reste à 62 ans comme aujourd'hui ou est-ce qu'on accepte la réforme".

Nicolas Dupont-Aignan : "Les LR se suicident, ils finiront à 2% comme le PS !"

Le gouvernement compte sur les LR pour faire voter cette réforme. "Je compte sur les jeunes députés LR qui ont encore un peu d'honneur pour ne pas se vendre à Emmanuel Macron comme leurs aînés", explique Nicolas Dupont-Aignan. Le député affirme "ne pas comprendre la politique des LR". Et avoir été "très choqué" par ce qu'il s'est passé au Sénat. "Comment les sénateurs LR peuvent-ils supprimer des régimes spéciaux sauf le leur ?", s'indigne-t-il. "À l'assemblée, on a fait le ménage. Comment peuvent-ils oser s'attaquer à la retraite des Français et garder leur retraite de privilégiés ?" "Ce qui ne va pas dans le pays, et qui rend les Français écœurés du monde politique, c'est ce comportement indécent".

Éric Ciotti explique dans Le Figaro vouloir enclencher le reset de la droite avant l'été. "Quelle crédibilité il a puisqu'il sert la soupe à Macron !", raille Nicolas Dupont-Aignan. "Éric Ciotti dit souvent des choses très justes, notamment sur la sécurité et l'immigration. Mais je n'ai pas compris pourquoi il s'est précipité pour voir Madame Borne". "L'enjeu du gaullisme ce sont les Français, c'est produire en France". "Je préférerais qu'il garde son programme initial plutôt que servir de béquille de Macron, je ne comprends pas !" "Les LR se suicident, ils finiront à 2% comme le PS !" "Il faut s'unir en alliant les gens". "On peut y arriver, je suis confiant sur l'avenir si on met de côté nos égos".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
08H
06H
04H
03H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/