single.php

Un collectif réclame des états généraux de la démocratie

Par Jean Baptiste Giraud

En pleine crise de la réforme des retraites. un collectif propose d'initier des états généraux de la démocratie.

Le recours massif à l’article 49.3 est-il un symptôme de la crise actuelle de la démocratie ?

Organiser des états généraux de la démocratie

"Cela a beau être le centième, ce 49.3 est la goutte d’eau qui fait déborder le vase démocratique, estime Julien Roirant, fondateur d’Agoralab, porte-parole de Démocratie Ouverte. Cela explose, car le vase était déjà prêt à claquer. Le sondage annuel du Cevipof sur la confiance dans la vie politique est au plus bas."

"Le sujet des retraites étant un sujet démocratique, nous avons un plan : les états généraux de la démocratie." En cette période de motion de censure, qu’est-ce que serait une démocratie ouverte ? "Ce serait assez simple, cela tourne autour de trois idées : transparence, participation, coopération. Cela fait des années que l’on milite pour cela."

 

Une sélection par tirage au sort

"Il y a quatre ans, au moment des Gilets Jaunes et du grand débat, avec les Gilets Citoyens, on estimait que ce grand débat ne pouvait se finir d’une façon légitime que par une convention citoyenne, explique Julien Roirant, porte-parole de Démocratie Ouverte. Le président de la République en a fait une sur le climat. On pensait déjà qu’il en aurait fallu une sur la politique fiscale et une sur la démocratie. Comment changer ensemble les règles du jeu politique ?" Mais ce ne sont en général que des militants qui sont choisis. Quid de la représentation ? "Il faut une phase d’écoute, puis une phase de délibération. Le tirage au sort est un bon moyen d’avoir une représentation des idées de la France. Ensuite, il faut qu’il y ait décision. Il faut aller au référendum, permettre aux Français de s’exprimer sur chaque option possible."

"Même en Suisse, on ne peut pas faire de référendum sur tout. C’est sur des sujets ayant attiré un certain nombre de signatures. Il faut discuter de la manière de prendre des décisions ensemble. Les deux tiers des Français estiment que la démocratie fonctionne mal et veulent être plus associés aux décisions. C’est ce que l’on appelle des états généraux de la démocratie."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/