single.php

Paris espère une issue rapide pour le journaliste français détenu en Turquie

Par Benjamin Rieth avec AFP

La France espère une "issue rapide et favorable" à la situation du photojournaliste français Mathias Depardon, détenu depuis le 8 mai en Turquie.

Turquie
Le président islamo-conservateur sortant Recep Tayyip Erdogan en bonne position pour le second tour. (Bulent Kilic / AFP)

Détenu depuis le 8 mai en Turquie, le photojournaliste français Mathias Depardon va peut-être pouvoir enfin sortir de prison. "Nous espérons une issue rapide et favorable, comme les autorités turques s'y sont engagées au plus haut niveau", a déclaré le porte-parole du ministère, Romain Nadal, lors d’un point à Bruxelles. Le sujet a été abordé lors d'un entretien jeudi entre les présidents Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles.

"Nous souhaitons notamment que son avocate ainsi que les agents consulaires français aient accès dès aujourd'hui à M. Depardon, ainsi que le prévoient les conventions internationales auxquelles la Turquie est partie", a ajouté le porte-parole. Le président turc a promis jeudi à son homologue Emmanuel Macron d'examiner "rapidement la situation" du photojournaliste, selon la présidence française.

Une possible libération en début de semaine prochaine

Installé en Turquie depuis cinq ans, Mathias Depardon, journaliste indépendant de 36 ans, a été arrêté le 8 mai à Hasankeyf, dans la province de Batman, où il effectuait un reportage pour le magazine National Geographic. Il a rapidement été transféré dans un centre d'accueil géré par la Direction des affaires migratoires à Gaziantep où il est retenu depuis lors malgré une décision d'expulsion émise le 11 mai. Le journaliste français est en grève de la faim depuis dimanche pour protester contre sa détention, selon Reporters sans Frontières (RSF).

Le représentant de RSF en Turquie, Erol Onderoglu, s'est aussi voulu confiant vendredi. "On espère une libération au plus tard en début de semaine", a-t-il dit à l'AFP. "Le fait qu'Erdogan s'implique dans le dossier permettra aux choses d'avancer beaucoup plus rapidement", a-t-il ajouté.

L'info en continu
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/