single.php

Nathanaël de Rincquesen : "On est là pour trouver les pépites"

Par Jean Baptiste Giraud

Le journaliste Nathanaël de Rincquesen était l'invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 10 mai 2023 dans "Le 10h - midi".

Nathanaël de Rincquesen
Nathanaël de Rincquesen, invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

L’émission "L'INAttendu", présentée par Nathanaël de Rincquesen, fête son 100ème numéro. Il sera diffusé le jeudi 11 mai 2023 à 21h20 sur Franceinfo canal 27.

 

Nathanaël de Rincquesen : "J’aime beaucoup les archives"

C’est Noël Mamère qui sera l’invité de ce numéro. "On cherchait un invité qui soit transverse. Qui soit clairement identifié dans les archives de l’INA. Quand il a commencé, il a été journaliste, présentateur. Ensuite il a été député-maire et candidat à la présidentielle. Il a plein de vies, Noël Mamère. En plus c’est un bon client, comme on dit dans le métier. Et il regarde ‘L'INAttendu’", a justifié Nathanaël de Rincquesen.

 


Quelle est la spécificité de "L'INAttendu" comparé aux autres émissions qui diffusent des images d’archives ? "J’aime beaucoup les archives. On est là pour trouver les pépites. Les images classiques, vous en voyez plein sur les autres chaînes", a expliqué Nathanaël de Rincquesen.

"Je n’ai jamais caché l’ambition de vouloir remplacer Marie-Sophie Lacarrau"

Comme l’explique Nathanaël de Rincquesen, dans bien des cas, ce qu'il se passe aujourd’hui n’est pas totalement nouveau, il y a eu des précédents, et ces précédents peuvent nous éclairer. "Notre thématique est de décrypter l’actualité avec les images d’archives. On n’est pas dans le c’était mieux avant, on est dans voilà comment c’était avant. Et voilà pourquoi, en regardant ce qui s’est fait avant, on comprend mieux ce qui se fait aujourd’hui ou ce qui se fera demain. Par exemple, ce n’est pas la première fois qu’il se passe en France des manifestations contre une réforme des retraites. On est remontés voir comment ça se passait avant. On a invité Bernard Thibault, il nous a expliqué quelles manifs ont fonctionné. Il y a un an il y a eu la coalition des forces de gauche pour les législatives. Ce n’était pas la première fois en France. On a invité Lionel Jospin, il nous a expliqué ce qui s’est fait à l’époque, ce qui a fonctionné, et pourquoi à la présidentielle d’après ça n’a pas fonctionné. Donc, vous voyez, on est est dans la réflexion et dans la projection", a déclaré Nathanaël de Rincquesen.

 


Nathanaël de Rincquesen aurait-il aimé remplacer Marie-Sophie Lacarrau au 13 heures ? "Le jour où j’arrêterai de vouloir être calife à la place du calife, je ne serai plus au 13 heures du tout. Je n’ai jamais caché l’ambition de vouloir remplacer Marie-Sophie Lacarrau. Mais j’ai accepté la décision de la direction. Avec les boules certes. Je suis un ancien sportif, je suis comme tout le monde : j’aime gagner, je n’aime pas perdre", a répondu Nathanaël de Rincquesen.

 

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Christine Bouillot

L'info en continu
20H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/