single.php

"La crise de l'agriculture tue" dénonce François-Xavier Bellamy

Par Aurélie Giraud

François-Xavier Bellamy, député européen LR et tête de liste aux élections européennes, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

François-Xavier Bellamy agriculture
François-Xavier Bellamy, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 23 janvier 2024, dans “L’invité politique”.

Alors que les agriculteurs se mobilisent partout en France, François-Xavier Bellamy a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

Agriculture : "La crise tue ceux qui nous font vivre"

Une femme est décédée dans l'Ariège, renversée par une voiture qui a foncé sur un barrage d'agriculteurs. Son mari et son enfant sont dans un état d'urgence absolue. "Cette nouvelle absolument terrible est un premier drame, mais aussi une manière de se souvenir que deux agriculteurs se donnent la mort tous les jours" souligne François-Xavier Bellamy. "La crise du monde agricole fait des morts, tue ceux qui nous font vivre" déplore-t-il. "Un pays qui  laisse mourir ceux qui nous font vivre est un pays qui n'a pas d'avenir".

"Nous n'avons pas attendu la mobilisation actuelle pour le crier !" affirme François-Xavier Bellamy. "Ça fait des année que nous nous battons au Parlement européen pour dire que nous avons le devoir de sauver nos agriculteurs. L'agriculture française est en danger de mort". "Le sujet de la crise de l'agriculture ne concerna pas seulement les agriculteurs, mais tous les Français. Si les agriculteurs français devaient disparaître, nous avons tous à y perdre. L'alimentation sur laquelle nous comptons et la capacité à maîtriser notre destin".

"Quel choix a été laissé aux agriculteurs dans ce pays ?"

Les blocages des agriculteurs gagnent du terrain partout en France. Ces blocages sont-ils nécessaires ? François-Xavier Bellamy trouve "désolant qu'on en arrive là. Mais quel choix a été laissé aux agriculteurs dans ce pays ?" interroge-t-il. "Cela fait des mois, des années qu'ils nous alertent". "Ils essaient de dire leur détresse pacifiquement depuis des mois. Mais personne ne les a entendus chez nos dirigeants". "C'est désolant d'en arriver là, mais j'ai le sentiment que c'est d'abord le fait de nos gouvernants, qui n'ont pas voulu entendre".

Le ministre de l'Intérieur doit-il demander l'évacuation par les forces de l'ordre ? Pour François-Xavier Bellamy, "le ministre de l'Agriculture doit apporter des solutions, c'est ça la vraie question. Les agriculteurs ne viennent pas bloquer les routes par plaisir. Leur but est de retourner demain faire leur travail". "Il y a une urgence absolue, de long terme". "Ce qui compte, c'est qu'on sorte de cette crise avec des réponses concrètes du ministre de l'Agriculture, du Premier ministre, du président de la République".

 

"Le projet européen de décroissance a été porté par les élus macronistes"

La transition verte de l'agriculture européenne a-t-elle imposé une forme de décroissance ? "C'était le projet" assure François-Xavier Bellamy. Il rappelle que "la Commission européenne a présenté en 2020 le projet 'Farm to Fork', de la ferme à la fourchette. L'idée, c'était la transition environnementale de l'agriculture". "La Commission européenne elle-même assumait les conséquences de ce projet. Que la production agricole en Europe allait baisser entre 13 et 15%, que le revenu des agriculteurs allait encore baisser, que les prix pour les consommateurs allaient encore augmenter".

"Ce projet de décroissance a malgré tout été porté par les Verts au Parlement européen, par une grande partie de la gauche et par les élus macronistes" dénonce François-Xavier Bellamy. Le député européenne interroge le gouvernement : "que dit-il de la ligne défendue depuis des années par Pascal Canfin, élu macroniste ?". "Quand nos agriculteurs ne produisent plus, on achète de quoi nous nourrir dans des pays extra-européens qui ne respectent aucune de nos règles environnementales. Donc on a la double peine. On détruit nos emplois, on détruit la vie de nos agriculteurs et simultanément, on se rend dépendants des modèles de production qui détruisent l'environnement".

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/