single.php

Interdire CNews ? "Oui, la question se pose" pour Sandrine Rousseau

Par Aurélie Giraud

Sandrine Rousseau, députée écologiste de Paris, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Sandrine Rousseau CNews
Sandrine Rousseau, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 18 mars, dans “L’invité politique”.

Autorisation d'émettre de la chaîne d'informations CNews, élections européennes, attaques contre le service public : Sandrine Rousseau a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

 

CNews : "La question se pose de supprimer l'autorisation d'émettre"

Les candidats à l'élection européenne Marie Toussaint et Raphaël Glucksman n'iront pas débattre sur CNews le 30 mai. "CNews a une ligne éditoriale qui l'a conduit à ne pas donner le micro à un pluralisme politique. Et à flirter régulièrement avec des informations à la limite de la réalité", affirme Sandrine Rousseau. Pour elle, "ce n'est pas une chaîne d'information". La députée "refuse d'aller à CNews, car il n'y a pas de véritable information sur les questions écologiques". "Aujourd'hui, CNews interroge la limite de notre démocratie, car il n'y a pas la garantie du pluralisme de la parole".

"Si on fait un débat où la seule question c'est immigration, le grand remplacement, le danger de l'étranger, ça suffit !", fustige Sandrine Rousseau. "C'est la ligne éditoriale première de CNews. 90% du temps d'antenne est sur les dangers que représente l'autre", estime la députée. "On ne peut pas continuer dans une démocratie à pointer un seul et même responsable de tous nos maux qui serait la figure de l'étranger". Faut-il supprimer l'autorisation d'émettre de CNews ? "Oui, la question se pose ! Il y a un message clair à passer à CNews".

"Il faudra un candidat commun de gauche en 2027"

L'élection européenne du 9 juin prochain est-elle une élection pour ou contre Emmanuel Macron, ou pour ou contre le renforcement de l'Union européenne (UE) ? "C'est une élection pour ou contre le renforcement de l'UE", affirme Sandrine Rousseau. "Mais aussi sur ce qu'on fait de cette UE. C'est la question du projet européen, de la vocation de l'Europe qui est posée. Quelque chose de notre avenir commun est en jeu. C'est important de se mobiliser pour aller voter". C'est selon elle, "l'une des élections les plus importantes au niveau européen depuis ces dernières années".

Les programmes de la candidate écologiste Marie Toussaint et du candidat socialiste Raphaël Glucksmann sont très proches. "Le parti politique dans lequel je suis, a décidé démocratiquement de faire une liste autonome. On a besoin d'aller au bout de cette logique", explique Sandrine Rousseau. En revanche, "il faudra un candidat commun de gauche en 2027. On a besoin qu'une gauche revienne au pouvoir". Jean-Luc Mélenchon rêve d'être le candidat commun en 2027. "Je veux qu'il y ait un travail en commun pour 2027. Mais il n'y aura pas d'homme providentiel !" prévient-elle. "Nous gagnerons si nous sommes en équipe".

"On est en train d'organiser la disparition du service public"

Bruno Le Maire veut mettre fin à la gratuité de tout pour tous. Sandrine Rousseau confie être "très inquiète et en colère contre les attaques permanentes contre nos services publics et les personnes qui en bénéficient". "À force de ne pas augmenter les fonctionnaires, de ne pas reconnaître leur travail, de rendre le service public indigent, on fait fuir les fonctionnaires. On est en train d'organiser la disparition du service public. Et la fuite vers le secteur privé des professionnels comme des usagers. C'est une société à 2 vitesses".

Pour la députée écologiste, il faut "taxer les milliardaires, les profits, diminuer les milliards d'euros donnés aux entreprises". Mais aussi "diminuer les niches fiscales". Il faut "arrêter d'avoir une économie uniquement tournées vers le productivisme et se soucier de notre bien commun". "Ce que fait Emmanuel Macron depuis deux mandats, c'est casser systématiquement ce tissu social". "On est en train de fracasser notre modèle social particulier". Sandrine Rousseau affirme soutenir la grève du 19 mars.

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
08H
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/