single.php

Hausse d'impôts : "Il n'y a pas de débat interdit" affirme Clément Beaune

Par Aurélie Giraud

Clément Beaune, député Renaissance de Paris et ancien ministre, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Clément Beaune impôts
Clément Beaune, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 26 mars 2024, dans “L’invité politique”.

Déficit public et hausse d'impôts, proportionnelle aux élections législatives, prochaines élections municipales à Paris : Clément Beaune a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

Impôts : "Faut-il éviter comme un tabou, un totem, tout débat fiscal ? Je ne crois pas"

L'Insee vient d'annoncer que le déficit public s'élève à 5,5% du PIB en 2023, soient 18 milliards d'euros de plus que prévu. Un débat sur une hausse d'impôts est engagé. "On a un déficit beaucoup plus élevé que prévu" reconnaît Clément Beaune. L'ancien ministre tient à souligner que "la dépense de l'État est tenue. Il n'y a pas eu de dérapage. Mais il y a eu une baisse forte des recettes fiscales, liée au contexte géopolitique et économique". "Il faut d'abord réduire les dépenses et maîtriser la dépense publique de tous". "Pour avoir plus de recettes, il faut une politique économique qui crée de l'activité et de l'emploi. Il ne faut pas changer de cap". "Ensuite, faut-il éviter comme un tabou, un totem, tout débat fiscal ? Je ne crois pas, il n'y a pas de débat interdit".

Pour autant, "on ne va pas changer radicalement, dans la panique et l'improvisation. Il faut garder cette politique économique qui est la nôtre depuis sept ans. Le tête-à-queue serait une erreur" estime Clément Beaune. Un débat s'est installé en France sur l'impôt payé par les plus riches, devant la hausse des dividendes versés.  "Il ne faut pas avoir peur ce ce débat, mais il ne faut pas le faire n'importe comment" affirme le députée. "C'est important de redire qu'on ne touche pas aux impôts des ménages". Sur la taxe des super-profits, "j’ai fait partie de ceux qui étaient favorable à taxer les énergéticiens quand il y a eu des profits énormes". "Il faut ouvrir un débat plus large mais pas faire de tête-à-queue. Il faut avoir ce débat d'ici le budget 2025".

"Je suis favorable à un retour de la proportionnelle complète aux législatives"

Clément Beaune confirme être favorable à un retour de la proportionnelle aux élections législatives. "On voit bien qu'on a un besoin de respiration démocratique. Il ne faut pas s'interdire ce genre de solutions". "On a vu au moment des élections législatives de 2022 qu'aujourd'hui, le scrutin majoritaire n'assure plus automatiquement une majorité stable et large".

"Certains parlent d'une dose, je pense qu'il faut aller plus loin" ajoute le député. C'est-à-dire "une proportionnelle complète. Avec toute une série de systèmes, comme la prime majoritaire pour le parti qui arrive en tête pour qu'il n'y ait pas de fragmentation". "Il y a plein d'outils, notamment sur le vote du budget, qui sont appliqués dans d'autres pays européens, qui arrivent à combiner la proportionnelle et la stabilité gouvernementale".

"Je n'ai jamais écarté l'hypothèse d'être candidat à la mairie de Paris en 2026"

Clément Beaune, député de Paris, sera-t-il candidat à la mairie de Paris en 2026 ? "On verra ! Je n'ai jamais écarté cette hypothèse, mais il y a des temps et aujourd'hui je viens d'arriver au Parlement". "Ce n'est pas un objectif de pouvoir, de poste. Mais je n'ai jamais caché qu'en choisissant de m'implanter à Paris où je vis depuis 42 ans, j'avais un intérêt pour cette ville".

"Je veux que la majorité gagne en 2026 et qu'on soit unis" tient à préciser le député. "Il y a différents talents dans la majorité". S'effacera-t-il si Rachida Dati est candidate ? Clément Beaune explique ne pas se placer dans "une perspective où il y a une candidature qui serait naturelle. Que Rachida Dati n'est pas un scoop. Pierre-Yves Bournazel a dit aussi qu'il serait candidat. Je veux qu'on soit unis, personne n'a un droit acquis à être le candidat de tous. On en parlera, la majorité décidera".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/