single.php

Européennes : "Raphaël Glucksmann c'est de la publicité mensongère", tacle Marie Toussaint

Par Jean Baptiste Giraud

"Les lobbys diffusent toujours, en permanence, les mêmes poncifs éculés pour continuer à détruire l’environnement" selon Marie Toussaint, députée européenne et tête de liste Écologistes aux élections européennes. Elle était “L’invitée politique” sur Sud Radio. 

marie toussaint, européennes, drogue, glucksmann
Marie Toussaint interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 16 mai 2024, dans “L’invité politique”.

Les tensions et violences en Nouvelle-Calédonie, le trafic de drogue, les élections européennes 2024... Marie Toussaint a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

 

 

Nouvelle-Calédonie : "Il faut aujourd’hui sortir de la mentalité coloniale avec laquelle Emmanuel Macron est en train de traiter la situation"

Les violences en Nouvelle-Calédonie, sur fond de réforme constitutionnelle, se poursuivent. Emmanuel Macron a annoncé mettre en place l’État d’urgence et dépêché l’armée pour tenter de calmer et contrôler la situation. Et la raison de ces violences pourrait être liée à l’histoire des relations entre France et Nouvelle-Calédonie puisque, comme le rappelle Marie Toussaint, députée européenne et tête de liste Écologistes aux élections européennes, "la France a été un État colonial. Et il faut aujourd’hui sortir de la mentalité coloniale avec laquelle Emmanuel Macron est en train de traiter la situation qui est absolument terrible". Outre les morts, il y a, selon la députée européenne, "une colère de la jeunesse kanake qui exprime sa frustration". Et le vote de l’Assemblée nationale a été "comme une allumette dans un baril de poudre".

 

 

Marie Toussaint appelle donc "au retour du dialogue" entre la France et la Nouvelle-Calédonie. "C’est la méthode qui avait été employée, notamment par M. Rocard à l’époque." L’État ne doit plus donner l’impression "d’avoir choisi son camp", explique Marie Toussaint.

 

Nouvelle-Calédonie : "C’est la première fois que ça fait l’objet d’un projet de loi avant même qu’un accord ait été trouvé sur le terrain"

La réforme constitutionnelle décriée par les Kanaks permettrait aux résidents de plus de 10 ans de voter aux élections provinciales, ce qui risque de donner plus de pouvoir aux Français de métropole. Marie Toussaint appelle l’État à retirer le texte afin d’être "un État digne, un État fort, un État en capacité de maintenir ces conditions de dialogue".

 

 

Le problème, souligne l’élue, est que le processus législatif a été mal enclenché. "Historiquement, c’est Matignon qui traite des relations avec le terrain. Là, aujourd’hui, Emmanuel Macron a désigné M. Darmanin. Manifestement, ce n’était vraiment pas la bonne chose à faire." Gérald Darmanin, qui a récupéré le portefeuille de l’Outre-Mer, "n’est pas considéré comme quelqu’un de légitime".

 

 

De plus, souligne la candidate aux Européennes, "normalement on a des discussions qui se passent sur le terrain et ensuite font l’objet d’un projet de loi". Or, "c’est la première fois que ça fait l’objet d’un projet de loi avant même qu’un accord ait été trouvé sur le terrain".

 

"Il faut expérimenter la légalisation du cannabis"

Le trafic de drogue semble être monté d’un cran avec l’attaque du convoi pénitentiaire dans lequel deux agents ont été tués et trois autres blessés. Le narcotrafiquant surnommé "La Mouche" s’est évadé. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a une nouvelle fois mis la responsabilité sur le dos des consommateurs, déclarant que fumer un joint permet de faire "vivre des commanditaires de meurtres". "Monsieur Darmanin essaye d’opérer une diversion", estime Marie Toussaint. Si elle concède qu’il y a un lien évident entre l’attaque et le trafic de drogue, elle juge qu’il faut "s’occuper de la pénitentiaire", par exemple en leur donnant plus de moyens, mais aussi "s’occuper des causes".

Toutefois, "là où se trompe M. Darmanin, c’est qu’il fait un lien en accusant les consommateurs et les consommatrices pour mieux cacher la peine qu’il a à lutter contre le narcotrafic". Elle rappelle que le Sénat a rendu un rapport sur la politique répressive française concernant le cannabis et qui affirme que le plan est "trop faible" et que les opérations "place nette" dont se félicite régulièrement le ministre de l’Intérieur, "ne suffisent pas".

 

 

Pour Marie Toussaint, "face à la drogue", il faut taper les narcotrafiquants au portefeuille. Pour ce faire, "comme l’a fait le Canada, comme l’a fait l’Allemagne, il faut expérimenter la légalisation du cannabis". "Je suis pour des expérimentations."

 

 

Européennes 2024 : "Les lobbys diffusent toujours, en permanence, les mêmes poncifs éculés pour continuer à détruire l’environnement"

Dans les intentions de vote des Français aux Européennes, les écologistes font grise mine. Alors qu’ils ont obtenu 13,5% aux élections européennes de 2019, cette année les sondages ne leur attribuent que 5,5% des voix. "C’est encore possible de faire 13,5%", assure Marie Toussaint. "Je compte bien convaincre les Françaises et les Français."

Elle met en cause les "cycles autour de l’engagement pour l’écologie". Alors qu’en 2019, le cycle était favorable aux Écologistes, avec de "grandes mobilisations citoyennes". Ce qui a permis, souligne la députée européenne, d’arracher "des victoires" au Parlement européen. Sauf que, "quand les défenseurs de l’environnement avancent, les lobbys se réorganisent" et augmentent la production d’arguments contre l’écologie. "Les lobbys diffusent toujours, en permanence, les mêmes poncifs éculés pour continuer à détruire l’environnement."

Or, rappelle Marie Toussaint, "ce qui est le plus fou c’est que le dérèglement climatique, il est là !". "On parle de confinement climatique en Asie du Sud-Est. Et on ne sait pas ce qu’il va se passer cet été."

 

Européennes : "Raphaël Glucksmann, c’est le produit sympa qu’on met en vitrine. C’est de la publicité mensongère"

Raphaël Glucksmann, tête de liste du Parti socialiste pour les Européennes de 2024, a présenté 338 mesures pour l’écologie le 15 mai 2024. Ce à quoi Marie Toussaint répond : "vous vous méfiez des contrefaçons ?". Pour elle, "Raphaël Gluckmann, c’est le produit sympa qu’on met en vitrine. C’est de la publicité mensongère".

 

 

Elle souligne notamment que chez les colistiers de Raphaël Glucksmann, on trouve "un homme qui vote des crédits pour construire une piste de ski en plastique, dans un endroit où il ne tombe plus de neige, dans une réserve naturelle protégée". Mais également une colistière qui défend le projet d’autoroute A69 au centre de nombreuses critiques et tensions.

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
09H
08H
07H
04H
00H
23H
22H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/