single.php

Conflit Israël-Hamas : "Il faut reconnaître l'État palestinien", affirme Jean-Yves Le Drian

Par Jean Baptiste Giraud

"On ne sait pas à partir de quel moment Israël dira ‘nous avons éradiqué le Hamas’" selon Jean-Yves Le Drian, ancien ministre de la Défense et ancien ministre des Affaires étrangères. Il était “L’invité politique” sur Sud Radio. 

Jean-Yves Le Drian, Israël, palestine, russie, ukraine
Jean-Yves Le Drian, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 4 avril 2024, dans “L’invité politique”.

L'appel entre Lecornu et Choïgou, la guerre en Ukraine, l'avenir de l'OTAN, Israël, l'avenir de la Palestine... Jean-Yves Le Drian a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

 

 

Accusations russes d'implication française dans les attentats de Moscou : "C’est de la manipulation extrême, on est dans la manipulation absolue"

Le ministre des Armées français, Sébastien Lecornu, s’est entretenu avec son homologue russe, Sergueï Choïgou, notamment après les attentats qui ont frappé Moscou faisant plusieurs dizaines de morts. "La démarche ne m’a pas surprise", affirme Jean-Yves Le Drian, ancien ministre de la Défense et ancien ministre des Affaires étrangères. "J’imagine que c’est Sébastien Lecornu qui a souhaité faire savoir aux Russes que nous étions solidaires des conséquences dramatiques des attentats." Pour l’ancien ministre de la Défense, Sébastien Lecornu a voulu exprimer la "solidarité". "Parce que le mal absolu, c’est le terrorisme."

Il regrette néanmoins la manière qu’on eu les Russes de répondre… et de répandre des fausses informations. "Ce qui me frappe le plus, c’est que la réaction russe a été une suspicion de collaboration potentielle des services secrets français à l’action des terroristes." Pour lui, "c’est de la manipulation extrême, on est dans la manipulation absolue". "L’instrumentalisation du terrorisme à des fins de propagande est tout-à-fait intolérable et délétère."

 

Guerre en Ukraine : "Nous sommes dans une période extrêmement grave"

Quant à savoir si la Russie menace la sécurité de la France depuis son agression contre l’Ukraine, Jean-Yves Le Drian est clair : "oui, indirectement". "L’agression russe contre l’Ukraine, au-delà de l’agression contre un pays indépendant dont la Russie avait reconnu les frontières antérieurement, c’est aussi une menace sur la sécurité européenne", analyse-t-il. "Nous sommes dans une période extrêmement grave."

 

 

Il juge que "les grands principes de sécurité" établis après la deuxième guerre mondiale, "sont battus en brèche, n’existent plus". L’ancien ministre estime de fait qu’aujourd’hui, "nous ne sommes plus en sécurité". Le combat en Ukraine devient, "le combat pour notre propre sécurité et notre propre liberté". "C’est la raison pour laquelle il faut soutenir l’Ukraine à fond !"

 

Donald Trump sortira-t-il les USA de l'OTAN ? "C’est un doute, c’est une question… et une crainte"

L’OTAN est en train de créer un fonds de près de 100 milliards d’euros sur 5 ans pour aider l’Ukraine, sur impulsion de son secrétaire général. Une décision qui n’étonne pas Jean-Yves Le Drian qui explique qu’il y a "un besoin urgent d’armement, de capacités". Le besoin est "d’autant plus urgent que l’aide américaine qui avait été prévue par l’administration Biden n’arrive pas à cause d’un blocage au Congrès". L’ancien ministre de la Défense assure que "l’Ukraine a une capacité de défense considérable" qui doit être soutenue.

L’inquiétude concernant l’aide à l’Ukraine se pose d’autant plus que Donald Trump a annoncé se représenter pour la Présidentielle américaine de 2024 et qu’il laisse planer le doute d’une possible sortie des États-Unis de l’Alliance atlantique. "C’est un doute, c’est une question… et une crainte", affirme Jean-Yves Le Drian. Et ce alors que l’article 5 d’engagement commun de l’OTAN n’a été déclenché qu’une fois depuis sa création. "C’était en 2001, après les Twin Towers, en faveur des États-Unis. Ce qui a entraîné d’ailleurs l’intervention en Afghanistan."

 

 

Gaza : Israël fait usage d’une "hyperviolence indiscriminée"

Autre conflit en cours et sur le devant de la scène : la guerre entre Israël et le Hamas qui se déroule dans la bande de Gaza. Elle pourrait connaître un tournant après la frappe israélienne qui a tué 7 humanitaires, dont des occidentaux. "Je veux bien penser que ce n’était pas ciblé", déclare Jean-Yves Le Drian, "puisque Israël le dit" et a même présenté officiellement ses excuses. Mais un autre fait, l’attaque "ciblée cette fois" contre un bâtiment du consulat iranien en Syrie, à Damas. "Nous sommes dans une espèce de stratégie de la tension de la part d’Israël", analyse l’ancien ministre. Une stratégie qui est "dramatique pour la suite".

 


Jean-Yves Le Drian juge qu’Israël fait usage d’une "hyperviolence indiscriminée" en réponse à l’attaque du 7 octobre 2023. Et cela "aboutit à une espèce de guerre sans fin". "On ne sait pas à partir de quel moment Israël dira ‘nous avons éradiqué le Hamas’." En fait, on ne comprend même pas ce que signifie "éradiquer le Hamas" aujourd’hui.

 

Guerre Israël Hamas : la France doit-elle reconnaître l'État de Palestine ? "À titre personnel, je pense qu’il faudrait le faire"

Jean-Yves Le Drian demande de fait que soient le plus rapidement établies "les conditions du cessez-le-feu". Ce qui implique évidemment la libération des otages de la part du Hamas, "l’accès humanitaire libre" ainsi que "le début d’une discussion politique qui permettra de toute façon à ce qu’il y ait deux États reconnus", et donc un État palestinien. "C’est l’objectif de tout le monde… sauf de M. Netanyahu", affirme l’ancien ministre des Affaires étrangères.

D’ailleurs, concernant la reconnaissance de l’État de Palestine, déjà adoptée par plusieurs pays et qui est en discussion en Espagne par exemple, ne fait pas de doutes pour Jean-Yves Le Drian. "À titre personnel, je pense qu’il faudrait le faire". "Je pense qu’il faut poser des actes de ce type pour avancer en Israël."

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/