Info Sud Radio : le gouvernement supprime une prime d'activité pour les handicapés

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé (©Patrick KOVARIK - AFP)

Alors que le handicap a été érigé comme l'une des priorités du quinquennat d’Emmanuel Macron, des milliers de personnes en situation de handicap vont voir leur pouvoir d’achat baisser prochainement.

Ils sont pourtant l'une des priorités du quinquennat Macron, en principe, mais les personnes handicapés sont loin d’avoir augmenté leur pouvoir d’achat, bien au contraire. Parmi les promesses de campagne du président de la République figure l’augmentation de l’allocation adulte handicapé de 100 euros pour un million de personnes. Mais ce geste cache en réalité la disparition d’un autre dispositif. "On a découvert que le gouvernement supprimait purement et simplement la prime d’activité pour les personnes qui travaillent et qui touchent, suite à un accident ou une maladie, une pension d’invalidité ou une rente accident du travail-maladie professionnelle ! Il y a potentiellement 250 000 personnes éligibles, et comme il n’y a pas assez de personnes qui la demandent, on la supprime !", s’exclame au micro de Sud Radio Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi-formation à l’Association des Paralysés de France.

Selon elle, près de 68 000 personnes lourdement handicapés vont ainsi voir leur pouvoir d’achat baisser l’an prochain. "Le gouvernement a décidé de supprimer une allocation qui existe maintenant depuis 13 ans pour les personnes très lourdement handicapées vivant seules à leur domicile, en fusionnant deux types d’allocations qui ont des critères très différents. Les personnes qui perçoivent l’allocation la plus élevée vont la perdre. Ce complément de ressources qui va être perdu dès janvier 2019 représente quand même 180 euros par mois...", assure-t-elle.

Propos recueillis par Quentin Vaslin

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio