Dr Michel de Lorgeril : "Ceux qui sont bons dans ce domaine, on ne les entend pas"

Le Dr Michel de Lorgeril, médecin et chercheur, était l’invité d’André Bercoff le 3 décembre 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-14h, "Bercoff dans tous ses états".

Michel de Lorgeril
Le Dr Michel de Lorgeril, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Les scientifiques, "Ceux qui sont sérieux et bons dans ce domaine là, on ne les entend pas"

Pour le Dr Michel de Lorgeril, "dans toute société complexe, ça on le sait depuis Voltaire, depuis Kant, c’est la rationalité qui doit guider". "À notre époque, la science doit être le guide de toute décision", explique le médecin. "La science a fait l’objet, pendant le 20e siècle, de la création d’une science de la science, qu’on appelle épistémologie", explique-t-il. Pour lui, "cela veut dire que les choses ne sont pas claires. Cela veut dire que tout se discute ou que tout doit pouvoir se discuter".

"Dans le domaine spécifique de la médecine, on a mis au point des méthodologies qui permettent d’éviter les discussions interminables sur tel ou tel médicament, tel ou tel vaccin", explique le Dr Michel de Lorgeril. "Là, on parle surtout des vaccins", juge le chercheur. "Je me suis indigné parce que d’autres, je le cite dans mon éditorial, commencent à en avoir un peu assez de la façon dont la science en général, et les scientifiques, les sérieux, les bons" ne sont pas entendus, explique le médecin au micro de Sud Radio. "Ceux qui sont sérieux et bons dans ce domaine là, on ne les entend pas. C’est un problème majeur", juge-t-il.

 

Dr Michel de Lorgeril : "Tout le reste, c’est de la politique, c’est de l’idéologie, etc."

"Pourquoi est-ce un silence de mort en ce moment ?", demande le Dr Michel de Lorgeril. "Je pense que c’est vraiment une question fondamentale", juge-t-il. "Qu’est-ce que c’est que la bonne science ? C’est le problème", explique-t-il. "Ces jours-ci, n’importe qui se présente et dit je suis un scientifique", explique le cardiologue au micro de Sud Radio. "Voyez, je vais vous donner un exemple terrible", continue-t-il, "c’est le journal Le Monde qui vous dit que l’efficacité de la vaccination est confirmée".

Pour le Dr Michel de Lorgeril, "c’est très pénible, parce que justement, aujourd’hui, la question c’est : est-ce que nous avons confirmation de l’efficacité des vaccins ?". "C’est-à-dire, est-ce que nous avons des données scientifiques solides qui nous permettent de répondre à cette question ?", demande-t-il avant de répondre : "Et bien non !". "C’est le vrai problème", juge-t-il. "Tout le reste, c’est de la politique, c’est de l’idéologie, etc.", explique le cardiologue.

 

"Les gens n’osent plus dire ce qu’ils pensent"

"Moi, je suis un scientifique", explique le Dr Michel de Lorgeril, "donc je regarde quelles sont les données disponibles pour pouvoir répondre à la question : est ce que la vaccination aujourd’hui protège les gens ?". "Alors vous voyez que si je pose la question comme ça et si vous me laissez encore la parole, vous serez censuré", ironise-t-il. "C’est quand même extraordinaire", juge-t-il. "Je vous disais qu'on n'entend pas les scientifiques, c’est parce qu’ils s’autocensurent", explique le médecin. "C’est un phénomène inédit dans nos sociétés que les gens n’osent plus dire ce qu’ils pensent".

"Or, un scientifique", explique le Dr Michel de Lorgeril, "c’est toujours un sceptique, c’est toujours un hésitant". "La science n’avance que par discussions et disputes. Or, en ce moment, c’est comme interdit", juge-t-il. "L’autocensure s’explique parce que les scientifiques ont peur". "Il y a en ce moment un climat extrêmement pénible, qui est décrit par les Américains, par les Anglais, etc., où le scientifique indépendant de tout business, de toute politisation, etc." doit se taire, selon le Dr Michel de Lorgeril.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !