single.php

Parlons Vrai chez Bourdin : le Danemark s'est converti à la fermeture migratoire

Le Danemark a fortement réduit l'immigration. Comment ? Dominique Reynié, président de la Fondapol (Fondation pour l'innovation politique) qui vient de publier une note intitulée "La politique danoise d’immigration : une fermeture consensuelle", était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 11 janvier dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

bourdin, immigration, Danemark
Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Mette Frederiksen, la Première ministre danoise de gauche, a changé brutalement de position sur l’immigration après avoir constaté, lors de son passage comme ministre du Travail puis ministre de la Justice, les failles de la politique d’immigration.

Immigration : "La politique restrictive danoise a permis à la gauche de gagner et récupérer les électeurs des classes populaires"

"Notre note qualifie de 'fermeture consensuelle' la politique d'immigration danoise, car tous les Danois se retrouvent derrière cette politique de restriction, explique Dominique Reynié. L'actuelle Première ministre danoise, sociale-démocrate, vient de la gauche de son parti". "Elle a combattu cette politique de restriction quand la droite l'a mise en place au début des années 2000, souligne-t-il. Après son expérience gouvernementale, elle s'est ralliée à cette politique qu'elle a soutenue et assumé de développer en arrivant au pouvoir en 2019. Elle vient d'être réélue le 1er novembre 2022, avec un résultat encore meilleur".

"Le Danemark est le pays d'Europe où la gauche peut être élue et réélue. Et sur la base dune politique migratoire d'une extrême fermeté". Parallèlement, l'extrême droite a considérablement baissé. "On avait une situation que nous connaissons en France, avec des partis traditionnels de gauche ou de droite en train de s'effondrer. Et des partis populistes, en particulier le parti du peuple danois, en train de s'envoler. Cette politique migratoire restrictive rigoureuse a permis à la gauche de gagner et récupérer les électeurs des classes populaires. Provoquant l'effondrement des populistes. C'est comme si les électeurs de gauche du RN revenaient au PS en France".

Danemark : "C'est une politique d'immigration dissuasive"

La politique d'immigration danoise est restrictive à tous les stades, dès l'arrivée du migrant sur le territoire. "Le principe est que le Danemark est fermé et, de temps en temps, il ouvre les portes et sous conditions, souligne Dominique Reynié. Si vous voulez vous installer au Danemark, on vous dira d'abord que c'est compliqué et probablement impossible. C'est une politique dissuasive. Ils ont par exemple acheté des pages de publicité dans la presse au Liban pour dire ne pas venir. Il y a tout un travail pour dissiper le mythe qu'il y aurait à venir vivre dans nos pays".

"On ne peut pas venir au Danemark même pour un permis de séjour sans passer par une formation aux valeurs, à la langue, qui doit être validée. Vous devez réussir les examens pour obtenir le permis de rester, pour un temps limité. Une formation sur les valeurs danoises que vous devez comprendre et accepter". "Si on veut devenir Danois, c'est encore plus compliqué et il y a des conditions dans lesquels c'est impossible à vie. Si vous faites une bêtise qui vous vaut de la prison avec sursis, vous ne pouvez plus devenir Danois à vie". "Le regroupement familial est compliqué, différé et pas automatique".

 

"Pourquoi ne pas en faire un modèle européen ou l'étendre à d'autres pays ?"

"Les Danois parlent de ce sujet avec beaucoup de tranquillité, en analysant la situation et en donnant des chiffres très précis". "Ils pratiquent les statistiques ethniques. On a une information complète sur le parcours de ces personnes et leur comportement. On connaît l'origine nationale de tous les auteurs de crimes et de violences, les tableaux sont disponibles". "Ce n'est pas sur une base ethnique que se fait cette politique, tient à préciser Dominique Reynié. Le Danemark est un pays traditionnellement d'accueil. L'idée est que, pour préserver l'État providence généreux, y compris pour les étrangers qui vivent au Danemark. Il faut être économe et ne pas l'ouvrir au monde entier".

"Le Danemark a négocié lors du traité de Maastricht de ne pas être concerné par les limites européennes en terme de circulation, de police, d'immigration. Il a un statut dérogatoire qui est la base de la constitution de leur système original. Un système efficace, qui satisfait tous les Danois de droite comme de gauche. Pourquoi ne pas en faire un modèle européen ou l'étendre à d'autres pays ?", interroge Dominique Reynié.

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

 

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/