single.php

Parlons Vrai chez Bourdin : "Le chèque fioul vient combler une lacune"

Selon le gouvernement, 1,6 million de foyers vont pouvoir bénéficier du chèque fioul. Frédéric Plan, directeur général de la Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffage, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 7 novembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

chauffage fioul
Chèque fioul : 100 à 200 euros pour les ménages modestes. © AFP

Un chèque est envoyé aux ménages modestes se chauffant au fioul et n'ayant pu bénéficier du bouclier mis en place pour d'autres sources d'énergie. Une aide comprise entre 100 et 200 euros, versée automatiquement ou qu'ils pourront demander sur le guichet ouvert spécialement en ligne à partir du lundi 7 novembre. 

Fioul : "Le chèque fioul vient combler une lacune"

Pour une personne seule au SMIC avec au moins un enfant, le chèque sera de 200 euros. Il sera de 100 euros pour une personne seule au SMIC sans enfant. Un simulateur d'éligibilité est disponible sur le site chequeenergie.gouv.fr. Le prix du fioul a considérablement augmenté. Selon Frédéric Plan, "le prix moyen national du fioul aujourd'hui tourne aux alentours de 1,60 euro du litre, contre 90 centimes du litre en 2021. Le chèque fioul vient combler une lacune, explique-t-il. Il a été décidé par le Parlement à l'été 2022. La lacune était que les consommateurs d'autres énergies comme le gaz et l'électricité bénéficiaient d'un bouclier fiscal. Les consommateurs de fioul n'avaient rien pour compenser un peu les hausses liées au contexte international".

"En résidence principale et en maison individuelle, environ 3 millions de Français se chauffent au fioul. 300.000 logements dans des immeubles sont également chauffés au fioul, ainsi qu'un grand nombre de résidences secondaires mais il n'y a pas de statistiques précises". L'utilisation du fioul est en baisse : "depuis 15 ans, le marché du fioul domestique diminue de 5% par an, souligne Frédéric Plan. Il y a des conversions vers d'autres modes d'énergie pour la moitié de cette baisse. Pour le reste, il s'agit de changements d'équipements vétustes pour des chaudières modernes. Ce qui permet d'économiser plus de 30% d'un jour à l'autre par le seul effet du changement de chaudière".

Prix des granulés de bois : "Il y a un trou dans la raquette !"

Concernant le bois, Frédéric Plan, estime que "cela pose un problème". "Il y a deux types d'utilisation du bois : le granulé, qui est le bois le plus utilisé dans les chaudières nouvelles, et la bûche. Le prix du granulé a subi un coût encore plus sévère que le fioul et le gaz. La TVA est moindre mais les prix ont plus que doublé d'une année sur l'autre et il ne bénéficie d'aucune aide". Pour lui, "il y a certainement un trou dans la raquette".

"Sur l'usage du bois bûches, qui va beaucoup dans les appareils individuels, 80% de la consommation est dite d'auto-approvisionnement. Ce bois ne rentre donc pas dans le système commercial. Il ne paie pas de TVA, il est donc bien moins cher. S'il devait y avoir une mesure sur le bois, ce ne serait évidemment que sur les bois commercialisés, livrés chez les consommateurs. Donc plus particulièrement sur les granulés, car c'est le bois dont le prix à plus que doublé, insiste-t-il. Le bois bûche commercialisé a un peu augmenté, mais relativement peu".

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
20H
19H
17H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/