single.php

Carburants : La CLCV demande une baisse des prix de 10 centimes

Par Aurélie Giraud

Pourquoi les carburants sont-ils plus chers en France que dans les autres pays en Europe ? François Carlier, délégué général CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 10 mai dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

carburants
Depuis janvier 2023, la marge brute des distributeurs de carburants dépasse les 25 centimes au litre. © AFP

La CLCV dénonce dans une étude les "marges explosives" des distributeurs sur le sans plomb 95 et le gasoil.

Carburants : "La marge brute se situe à un record historique dépassant les 25 centimes au litre"

"Depuis le début de l'année 2023, la marge brute de ''transport distribution' se situe à un record historique dépassant les 25 centimes au litre" explique la CLCV après s'être penchée sur les données de l'Union française des industries pétrolières (UFIP). Pourtant, le prix des carburants était censé baisser. "La marge brute du distributeur de carburant est la différence entre le prix à la pompe et le prix sorti de raffinerie" explique François Carlier. "C'est la fraction du prix qui revient à la station service, ça n'est pas son profit" précise-t-il. "D'habitude la marge brute de distribution est de 15 centimes au litre".

Les prix à la pompe sont aujourd'hui plus élevés en France qu'ailleurs en Europe. En Italie, le gasoil peut descendre jusqu'à 1,60 euro le litre, l'essence est autour de 1,70 euro. En Allemagne, autour d'1,80 euro et en Espagne, c'est à 1,40 et 1,50 euro. Ce que confirme Simon, qui fait son plein en Espagne : "quel que soit le carburant choisi, on a environ 30 centimes de différence". "Et plus vous rentrez dans l'intérieur du pays, plus le prix baisse". "En Espagne le carburant est bien moins cher car il y a moins de taxes" précise toutefois François Carlier.

 

"Il y a vraiment un geste à faire, c'est le moment"

"La marge brute a été très basse voire négative en septembre-octobre 2022, car les distributeurs de carburants ont fait des efforts de plafonnement des prix. Ils perdaient de l'argent indéniablement" reconnaît François Carlier. "Elles sont revenues à la normale vers 15 centimes en décembre". "Mais depuis janvier 2023, la marge brute dépasse les 25 centimes au litre. C'était avant janvier, on n'était pas encore trop dans le mouvement sur les retraites. Les perturbations de raffinerie ont joué un petit peu mais là on est vraiment 10 centimes au litre au dessus d'une marge normale de distribution".

"Qu'ils aient gagné beaucoup d'argent pendant 3-4 mois, pourquoi pas, c'était un rattrapage des gestes à la rentrée 2022. Le tout c'est que ça s'arrête. Là il y a vraiment un geste à faire, c'est le moment" estime François Carlier. "Les marges sont trop élevées, elles doivent baisser d'au moins 10 centimes. En faisant ça, on retrouverait à peu près le niveau des prix ailleurs en Europe".

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

 

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
06H
03H
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/