Parlons Vrai chez Bourdin - légalisation du cannabis : "Ce n'est pas un appel à fumer !"

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) propose d’autoriser la vente de cannabis aux majeurs. Jean-François Naton, membre du CESE et président de la Commission temporaire qui a porté ce travail, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 25 janvier dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

cannabis
Faut-il légaliser l'usage du cannabis récréatif en France ? C'est ce que préconise un rapport du CESE. (AFP)

Qualifiant la politique de répression du cannabis menée jusqu’à présent d’"échec cuisant", le CESE propose d’autoriser la vente aux plus de 18 ans, avec des garde-fous.

Cannabis : le CESE propose d’autoriser la vente aux majeurs

"C'est un travail de longue haleine, qui nous a mobilisés plus de 10 mois avec de très nombreuses auditions", explique Jean-François Naton. "Si on m'avait dit il y a 19 mois que j'aurais été favorable à une légalisation encadrée, j'en aurais douté !", confie-t-il à Jean-Jacques Bourdin. "Ce travail de fond nous a amenés d'une façon quasi majoritaire à nous prononcer de manière franche sur l'inévitable légalisation pour apaiser le pays. Et pour réorienter de manière radicale nos forces de police contre le trafic et non les petits usagers". "Notre police a autre chose à faire que traquer les fumeurs de joints sur les trottoirs de France !"

Près de 50% des adultes en France ont déjà consommé du cannabis. "C'est à partir de l'échec des politiques suivies depuis 50 ans qu'il convenait d'oser changer. Ne pas s'enferrer dans l'échec mais passer à une autre dimension". Le CESE préconise l'ouverture de boutiques légales très encadrées, avec obtention d'une licence. Les gérants suivraient une formation obligatoire à la prévention et la réduction des risques. Il propose également une production de cannabis bio encadrée et l'encadrement de l'auto-culture. Tout cela assorti de politiques d'éducation, de prévention et de lutte contre les trafics.

 

"Ce n'est pas une préconisation ou un regard positif sur le cannabis-drogue"

"Les députés ont sorti un rapport transpartisan qui se dirigeait sur mêmes conclusions que nous", rappelle Jean-François Naton. "On a pu prendre appui sur toutes les expérimentations internationales", ajoute-t-il. "On n'est plus dans une forme de supposition que ce serait mieux. Le Canada par exemple a mis en œuvre une partie de ce qu'on préconise avec des résultats : la diminution de la consommation de la jeunesse canadienne du cannabis". Malte a légalisé le cannabis et l'Allemagne le fera en 2024. "Allons-nous rester à ressembler à la Russie de Poutine ? Ce n'est pas possible, nous sommes un pays de liberté".

"Cet avis n'apporte en aucune manière un appel à fumer, notamment notre jeunesse !", tient à préciser Jean-François Naton. "Ce n'est pas une préconisation ou un regard positif sur le cannabis-drogue. C'est un combat contre la drogue que cet avis pose ! Mais de manière différente que la seule répression". "On prend le pari que notre pays enfin ait une politique de prévention". "Il faut donner à notre jeunesse le pouvoir de dire non, avec des outils de compréhension de pourquoi il faut dire non". Mais les avis sont partagés. Pour Ludovic, "C'est stupéfiant ! On ne légalise pas une drogue, on en connaît les dangers pour la santé". "Il faut donner des moyens aux forces de l'ordre pour le combattre". Giovani estime lui que "c'est de l'hypocrisie. On parle de drogue, mais en quoi le cannabis est plus à problème que l'alcool ?"

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”