single.php

La Corée du nord annonce l'arrestation d'un nouveau ressortissant américain

Par Jérémy Jeantet (avec AFP)

Pyongyang a arrêté un nouveau ressortissant américain, accusé "d'actes hostiles", portant à quatre le nombre de citoyens américains détenus en Corée du Nord.

Thumbnail

La tension ne cesse de monter entre Pyongyang et Washington. Ce dimanche, l'agence de presse officielle nord-coréenne, KCNA, a annoncé l'arrestation d'un ressortissant américain, accusé "d'actes hostiles". Cela porte à quatre le nombre de citoyens des États-Unis qui sont détenus en Corée du nord.

Le citoyen américain, Kim Hak Song, a été arrêté samedi. "Un service compétent mène à l'heure actuelle une enquête détaillée sur ses crimes", a ajouté l'agence, qui indiqué que cet homme travaillait pour l'Université des Sciences et de la Technologie de Pyongyang, tout comme son compatriote qui a été arrêté le mois dernier.

Cette université, fondée par des évangélistes chrétiens étrangers, comte un certain nombre d'enseignants américains et ses élèves font généralement partie de l'élite.

Le 22 avril, un autre enseignant américain de cette université avait donc été arrêté à l'aéroport de Pyongyang, accusé d'avoir "commis des actes criminels hostiles ayant visé à renverser la République populaire démocratique de Corée". Un étudiant américain a été condamné l'an dernier à 15 ans de travaux forcés pour avoir volé du matériel de propagande et un pasteur américano-coréen est également emprisonné pour espionnage.

Ces arrestations coïncident avec une période de vive tension entre les deux pays sur le programme nucléaire nord-coréen qui agite toute la région. De plus, ce vendredi, la Corée du nord a accusé la CIA d'un complot visant à assassiner le dirigeant Kim Jong-Un.

L'info en continu
09H
07H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/