Sébastien Lafargue : "la porte d'Éric Zemmour s'est fermée assez brutalement"

Le journaliste Sébastien Lafargue était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 4 novembre 2021 dans "Le 10h - midi".

Sébastien Lafargue
Sébastien Lafargue,. invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le 4 novembre 2021 à 23 heures, dans "Complément d'enquête", France 2 diffuse le documentaire de Sébastien Lafargue "Zemmour : Veni, Vidi, Vichy ?".

 

Sébastien Lafargue : "Éric Zemmour, je crois que cette campagne l’a lui-même un peu effrayé'

"Éric Zemmour a participé [à ce reportage]… je ne dirais pas assez volontairement. Le début du processus s’est passé comme ça se passe assez souvent. On l’a rencontré le 14 juillet 2021, c’est la dernière émission « Face à l’info » avant les vacances. On le voit devant Cnews, il est assez détendu à ce moment-là car c’est la séquence des vacances qui va commencer, c’est le jour de la fête nationale, et il répond à nos questions. Et à la rentrée les choses se sont compliquées. Et pour lui aussi les choses se sont compliquées. Il y a eu un emballement dans cette campagne, qu’il n’a pas maîtrisée lui-même et qui, je crois, l’a un peu effrayé lui-même.

Début juillet 2021, je suis allé au congrès du Rassemblement national, à Perpignan. Le Rassemblement national venait de souffrir sévèrement dans ses résultats électoraux aux régionales. Et je peux vous dire qu’à ce moment-là, dans les travées du Palais des congrès de Perpignan, on ne parlait que d’une seule chose, c’est d’Éric Zemmour, c’était LE sujet", a raconté Sébastien Lafargue.

 


"Ce qu’on a subi, c’était le refus d’Éric Zemmour, dans un deuxième temps, de participer à ce reportage. Et ça, on l’avait un petit peu regretté car les choses avaient plutôt bien commencé. Dans un premier temps, les équipes d’Éric Zemmour avaient estimé qu’il y avait intérêt à partager avec nous un certain nombre de choses. Et dans un deuxième temps, la porte s’est fermée, assez brutalement d’ailleurs."

"À Cnews, personne n’a accès aux papiers d’Éric Zemmour, ne sait ce qu’il fait, ce qu’il va dire"

Sébastien Lafargue a aussi enquêté sur l’émission "Face à l’info", sur Cnews, où Éric Zemmour est présent quotidiennement. "C’est une chose rare dans le monde des médias. La progression de cette émission en deux ans, ce qu’est devenue cette case, à 19 heures… Ils ont commencé aux alentours de 90.000 téléspectateurs, puis le million a été dépassé, certains soirs ils sont devant BFM à cette heure-là. On s’est entretenus avec des salariés de Cnews, on ressent à quel point il est difficile pour eux de parler. Il y a la peur d’une part et, d’autre part, la façon dont cette émission est construite autour d’Éric Zemmour, sur mesure. Personne n’a accès à ses papiers, ne sait ce qu’il fait, ce qu’il va dire…"

 


Éric Zemmour, est-il vraiment aussi solitaire que l’on croit ? "Je ne sais pas s’il va aller au bout. Mais ce que beaucoup nous ont raconté, c’est le côté solitaire d’Éric Zemmour. Dans une aventure présidentielle, vous êtes avec les autres et vous le faites avec les gens et éventuellement un parti. Pour quelqu’un qui a toujours déroulé sa vie, sa carrière d’une façon très solitaire, il y a des questions par rapport à ça", a estimé Sébastien Lafargue.

 

À lire aussi :


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !