Riad Sattouf : "c'est l'histoire d'un ado de 14 ans qui n'avait jamais imaginé faire du cinéma"

L'écrivain et cinéaste Riad Sattouf, l'auteur à succès de "L'Arabe du futur", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 9 novembre 2021 dans "Le 10h - midi".

Riad Sattouf
`

Riad Sattouf sort un nouveau livre, "Le Jeune Acteur 1, aventures de Vincent Lacoste au cinéma", publié cette fois-ci par sa propre maison d’édition, Les Livres du futur.

 

Riad Sattouf : "je vois Vincent Lacoste très souvent, il est comme quelqu’un de ma famille"

"J’ai la chance d’avoir des lecteurs. C’est vrai que je suis très content de tous ces gens qui suivent mes livres. Avant d’être l’histoire de Vincent Lacoste ou celle de mon premier film, j’ai voulu penser le livre comme étant étant l’histoire d’un ado de 14 ans qui n’avait jamais, une seule seconde, imaginé faire du cinéma. Qui s’est trouvé propulsé dans le monde du showbiz avec tous les excès et les gloires qu’on peut imaginer", a déclaré Riad Sattouf.

 


Riad Sattouf a raconté l’histoire de son film "Les beaux gosses", sorti en 2009, ainsi que celle de Vincent Lacoste, qui y joue un rôle de premier plan. "J’ai fait de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Puis un jour on m’a proposé de faire un film. Et j’ai fait un film sur les ados. Et tous les comédiens qu’on me proposait pour jouer des rôles étaient beaucoup trop beaux, c’étaient que des filles attirantes et des mecs musclés. Je ne voulais pas de ça, je voulais des gens de la vraie vie, qui me ressemblaient à moi quand j’avais 14 ans. Vincent Lacoste était proche de son personnage à 14 ans. Et je me suis d’ailleurs servi de ses propres histoires parce que je voulais quelqu’un qui soit très proche du rôle. Je le vois d’ailleurs très souvent, il est comme quelqu’un de ma famille."

 

"Les gens qui travaillent dans le cinéma sont tous fous"

"Le fait de faire un film comme ça, de se retrouver sur un tournage, c’est aussi ce que je voulais raconter dans ce livre. Car qu’est-ce qu’il y a de plus célèbre que le cinéma ? Tous les êtres humains adorent les films, les séries. Faire des films, c’est un état magique de l’être humain. Vous avez une vie normale puis, d’un seul coup, un matin, une voiture vient vous chercher en bas de chez vous, avec un café, un croissant, et vous amène sur le lieu du tournage. Vous faites rire, vous faites pleurer… C’est magique en fait. Quand on y a goûté une fois, on est envoûté. J’ai l’impression que les gens qui travaillent dans le cinéma sont tous fous. Que ce soit les techniciens ou les comédiens. Des folies douces, des folies sympas, ce n’est pas péjoratif. On peut citer n’importe quel acteur, on peut voir qu’il est un peu fou", a confié Riad Sattouf.

 


Le film de Riad Sattouf, "Les beaux gosses", sorti en 2009, aura-t-il une suite ? « Comme j’ai un égo surdimensionné, j’ai trouvé que ce serait vulgaire de faire une suite aussi facilement que ça. Par contre, pourquoi ne pas faire une suite maintenant ? Ils ont tous 35 ans », a répondu Riad Sattouf.

Après s’être essayé dans le rôle de réalisateur, Riad Sattouf se dit heureux de revenir à la BD. "Mon rêve était qu’un jour, mes bandes dessinées me permettent de faire un film. Je pensais qu’un film, c’était l’aboutissement. Or, je me suis rendu compte que ma vraie passion était de faire des BD et je suis revenu à la BD."

 

À lire aussi :


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !