single.php

Henri d'Anselme : "Sur les 180 cathédrales de France, j’en ai vu 150"

Par Jean Baptiste Giraud

Henri d'Anselme, le "héros au sac à dos" d’Annecy, était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 11 janvier 2024 dans "Sud Radio Média".

Henri d'Anselme
Henri d'Anselme, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Henri d’Anselme, le jeune homme de 24 ans qui a tenté de freiner l’assaillant au couteau qui s’en est pris à de jeunes enfants à Annecy le 8 juin 2023, a attiré l’attention du groupe de Vincent Bolloré.

 

Henri d'Anselme : "C’est une démarche de découverte et de transmission du patrimoine"

Le "héros au sac à dos" d’Annecy est à l’honneur à la télévision. Le jeune homme de 24 ans s’était illustré par son geste de bravoure le 8 juin 2023, lorsqu’il a fait face à l’assaillant qui s’en prenait à de jeunes enfants dans un square à Annecy. Uniquement protégé par un sac à dos, il avait tenté de freiner l’homme armé d’un couteau, pour lui faire quitter le parc de jeu. Ce fervent catholique avait indiqué aux médias avoir « agi par instinct » alors qu’il se trouvait à Annecy pour un pèlerinage à pied de neuf mois, à la rencontre des cathédrales de France. Le 12 janvier 2023 à 23 heures, la chaîne C8 diffuse "Le chant des cathédrales".

"Ce tour de France des cathédrales, c’est un truc qui me tenait depuis 5-6 ans. C’est une grande aventure que je voulais vivre. Tout comme beaucoup de jeunes veulent vivre une grande aventure en sortant de leurs études. Il y avait une deuxième démarche personnelle, qui est celle de la foi, faire une espèce de pèlerinage. Et la troisième démarche, la plus importante pour moi, c’est une démarche de découverte et de transmission du patrimoine, de patrimoine religieux précisément. J’en ai vu 150 sur 180, il m’en reste une petite trentaine, surtout dans le Sud-Ouest. Celles qui m’ont le plus marqué sont la cathédrale d’Albi, de Strasbourg, de Rouen, d’Orléans, de Chartres…"

"Quand on rentre dans une cathédrale, on a l’impression de sortir du temps"

En quoi les cathédrales attirent-elles Henri d'Anselme ? "Dieu, ou en tout cas nos ancêtres, nous parlent à travers ces pierres-là. Je me souviens d’un chef d’entreprise complètement athée qui m’a pris en stop. Il m’a dit cette phase que je me suis réappropriée après : j’aime énormément rentrer dans les églises et cathédrales parce qu’on a l’impression de sortir du temps, on a l’impression que ce sont des pierres éternelles. Ce qui est sidérant, c’est que les savoir-faire qu’ils avaient à l’époque, encore aujourd’hui, on les considère comme une excellence de savoir-faire. Notamment sur le chantier de Notre-Dame de Paris, on redécouvre les savoir-faire de l’époque pour faire exactement la même chose. Aujourd’hui, quand on parle aux artisans, ils sont sidérés par la sagesse de la pratique de nos ancêtres". Henri d'Anselme rappelle à cette occasion que les cathédrales ne sont pas l’unique patrimoine religieux qui a besoin d’être protégé. "Dans le patrimoine religieux, les cathédrales sont un écrin. C’est le patrimoine dont on s’occupe le plus. Mais toutes les cathédrales ne sont pas à la charge de l’État, la moitié sont à la charge de communes."

"C’est un peu ‘J’irai dormir chez vous’ version cathédrales"

"Depuis l’hypermédiatisation de l’évènement d’Annecy, j’ai été contacté par beaucoup, si ce n’est toutes, de chaînes de télé. Et j’ai prolongé la discussion avec Canal+ car ce sont ceux qui ont accepté de m’accompagner sur le long terme et ceux qui ont compris ma démarche de fond. C’est un voyage en stop, sur 9 mois. L’équipe de production m’a rejoint sur mon parcours, le téléspectateur s’immerge dans ce que je vis au quotidien. Sur chaque lieu, on rencontre les responsables des lieux : ça peut être des prêtres, des guides, des conservateurs du patrimoine, des artisans… Et après, je cherche un logement, je rencontre des gens. C’est un peu ‘J’irai dormir chez vous’ version cathédrales", a raconté Henri d'Anselme.

"L’événement d’Annecy n’a pas été un déclencheur. Il a fait office de mise en lumière peut-être. Un événement qui fait partie intégrante de l’aventure, que j’intègre et qu’il a fallu que je digère à ma façon, en continuant d’ailleurs mon aventure. Mais dans le fond, ça n’a pas changé du tout ma démarche."

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/