Gilles Ganzmann : l'amende du CSA, c'est "violent moralement" pour Hanouna

La condamnation du CSA, c'est "violent moralement" pour Cyril Hanouna

Gilles Ganzmann (Producteur de télévision et spécialiste des médias) était ce jeudi l'invité de Philippe Verdier dans le Grand matin Sud Radio.

Le CSA a décidé mercredi d'infliger 3 millions d'euros d'amende à la chaîne de télévision C8, suite à un canular jugé homophobe de son animateur vedette Cyril Hanouna. Cette lourde sanction, survenue après 47 000 plaintes déposées, rappelle à quel point l'émission et l'humour, pour le moins particulier, du présentateur révélé chez Comedy ne fait plus rire grand monde.

"La condamnation est très forte pour un groupe comme C8"

Un postulat sur lequel notre invité Gilles Ganzmann (Producteur de télévision et spécialiste des médias) n'est pas forcément d'accord. En effet, ce dernier "n'a pas trouvé, dans la tonalité du sketch (de Cyril Hanouna), quelque chose d'homophobe", ajoutant que "la vraie homophobie", selon lui, "c'est quand les gens se font taper en sortant d'une discothèque" ou encore "ce qui se passe en Tchétchénie". Soulignant le fait qu'il y avait "beaucoup plus de violences (homophobes)" par exemple lors des manifestations contre le mariage gay, M. Ganzmann a tenu à rappeler que c'était, en quelque sorte, "les aléas du direct", que l'animateur n'avait "pas de texte, pas de script, pas de conducteurs" et que ce dernier était "totalement en roue libre".

Interrogé ensuite sur la portée d'une telle sanction à la fois pour C8 et Cyril Hanouna, Gilles Ganzmann  affirme que la "condamnation est très forte" car 3 millions représentent  pour la chaîne "quelque chose d'important" dans la mesure où son "chiffre d'affaire est de 130 millions" et qu'elle doit déjà faire face à une "réduction des coûts des programmes" depuis l'arrivée de Vincent Bolloré. Quant à Cyril Hanouna, notre invité pense que c'est surtout "violent moralement" pour lui.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio