single.php

Alexandre Delovane : "Quand j'avais 9 ans, j'ai découvert un ouvrage de prières magiques"

Par Jean Baptiste Giraud

Alexandre Delovane, médium, était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 5 janvier 2024 dans "Sud Radio Média".

Alexandre Delovane
Alexandre Delovane, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Alexandre Delovane anime l'émission "À votre écoute" sur Sud Radio de 16h à 17h du lundi au vendredi.

 

Alexandre Delovane : "Je suis dans l’accompagnement, l’écoute et la guidance"

Être médium, qu’est-ce que ça recouvre précisément ? "Quand on a cette capacité de communiquer avec les défunts, quand on est relié à une énergie, à une connexion astrale. Le monde invisible existe pour moi. Dans tous les cas, il existe bien"», a répondu Alexandre Delovane. Communique-t-il avec les défunts à l’antenne ? "Je ne le fais pas à l’antenne, ça reste une pratique personnelle. Et puis, ma déontologie professionnelle, c’est être dans le conseil, la clairvoyance. Et puis, à l’antenne de Sud Radio je suis beaucoup plus dans cette notion d’accompagnement, d’écoute et de guidance", a répondu Alexandre Delovane.

Comment devient-on médium ? "C’est un long parcours. Pour moi ça a été un parcours initiatique, c’était toute une réflexion sur soi. Petit, la magie me fascinait. Et quand j’ai vu que la magie, c’était quand même de la tricherie, je me suis dit : 'il va falloir passer aux choses supérieures'. Et là, j’ai commencé à aller dans des rituels ésotériques. J’avais 9 ans quand j’ai commencé. Et puis, dans une brocante, j’ai découvert un ouvrage avec des prières miraculeuses, et je les ai faites. Ce sont des prières magiques. Même mes copains d’écoles venaient et me disaient : 'est-ce que tu peux prier pour si ou pour ça ?'. Je me suis isolé dans ce monde et j’ai essayé de comprendre. J’ai d’abord fait de la philo, puis j’ai pratiqué le bouddhisme pendant 7 ans. Puis, j’ai été sur des approches chamaniques, et c’est là que j’ai commencé à me réaliser."

"Je sens que 2024 sera une année où les choses vont se mettre en place"

Comment choisir un médium ou un voyant ? "Je ne crois pas que ça se choisit. Sinon, il y a un institut qui s’appelle l’Institut national des arts divinatoires (INAD), qui référence les vrais professionnels, qui n’ont pas abusé de la confiance de leurs clients. Parce qu’il est facile d’abuser des gens dans leur moment de faiblesse. Mais c’est surtout le bouche-à-oreille."

Alexandre Delovane ne fait-il pas un travail de psychologue quelque part ? "Je n’ai pas le droit de prononcer le mot psychologue parce que je ne suis pas diplômé pour. Mais en tout cas, je crois que tout individu a une forme de psychologie envers ses proches. Et surtout, je fais preuve d’empathie. C’est quelque chose que j’ai naturellement. Pour moi, être à l’écoute d’une personne, c’est ne pas la contredire, faire une absence de soi pour tendre une oreille, être dans la notion de confiance et d’accompagnement."

Que nous réserve 2024, selon Alexandre Delovane ? "Ce qui est intéressant de savoir, c’est : 'quelle est l’ambiance et l’énergie dans laquelle on va ?'. 2023 a été une année assez particulière, assez désastreuse, avec la guerre et tout ça, même au niveau climatique. Je sens que 2024 est en revanche une année où les choses vont se réorganiser, se mettre en place."


Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/