single.php

"La COP28 est rongée par l'industrie des énergies fossiles" affirme Marie Toussaint

Par Aurélie Giraud

Marie Toussaint, députée européenne et tête de liste des Écologistes aux élections européennes, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Marie Toussaint COP 28
Marie Toussaint, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 11 décembre, dans “L’invité politique”.

COP28, projet de loi immigration, mesures contre les parents défaillants : Marie Toussaint a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

La COP28 est "rongée par l'industrie des énergies fossiles"

La 28e Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP28) se tient à Dubaï du 30 novembre au 12 décembre 2023. La COP28 marque-t-elle le début de la fin des énergies fossiles ? Si Marie Toussaint "l'espère", elle affirme que "c'est une COP qui est rongée par l'industrie des énergies fossiles". Selon la députée européenne, "ce n'est pas le fait d'organiser une COP dans un pays pétrolier qui pose problème. Au contraire, c'est important qu'on puisse débattre".

"Par contre, cette COP est présidée par le PDG d'une entreprise pétro-gazière. Ça c'est quand même incroyable", dénonce Marie Toussaint. "Il est contraint d'aborder la question des énergies fossiles. Pour autant, il en a profité pour négocier de nouveaux contrats pétro-gaziés avec les États rencontrés pendant la préparation de la COP". "Si on gardait des institutions libres de tout lobbying des énergies fossiles, on serait certainement déjà arrivé à un accord sur l'élimination des combustibles fossiles et le fait de cesser dès aujourd'hui tout nouvel investissement dans des puits de pétrole, de gaz et de charbon".

Loi immigration : "Le gouvernement chasse sur les terres du RN"

Les députés se prononcent lundi 11 décembre sur la motion de rejet du projet de loi immigration déposée par les écologistes. Toute la gauche votera cette motion. Si LR et le RN la votent aussi, le texte du gouvernement sera rejeté. "La réalité est que personne ne veut de ce texte", affirme Marie Toussaint. "Pour des raisons diamétralement opposées, la plus grande partie de l'échiquier politique refuse ce texte". Pourquoi ne pas débattre sur un texte aussi important ? Pour la députée européenne, "le problème de ce texte est la logique qu'il sous-tend". "Il durcit la vision que nous avons des clandestins, et d'autre part, il n'a aucune efficacité sur le terrain", estime-t-elle.

"On nous explique loi après loi depuis 30 ans qu'on va durcir les conditions de l'immigration légale pour réduire les clandestins. Mais ça ne pousse pas les gens à ne pas venir". Pour la députée écologiste, "si nous durcissons les conditions de l'immigration légale, nous favorisons une immigration illégale. Et donc un texte qui prétend lutter contre la clandestinité vient nourrir la clandestinité". "Le seul objectif du gouvernement, c'était de prétendre lutter contre l'extrême droite, en se montrant plus dure encore que Marine Le Pen. Le gouvernement chasse sur les terres du RN mais à ce petit jeu, c'est l'original qui gagne et pas la copie".

"Le gouvernement refuse de lutter contre la pauvreté"

Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles, annonce la mise en place de travaux d'intérêt général pour les parents défaillants. Ils paieront aussi les dégâts commis par leurs enfants délinquants. L'argent ira à des associations. Pour Marie Toussaint, "c'est une mauvaise idée. Aurore Bergé essaie de nous raconter que ses propositions visent à soutenir les familles. Sauf que l'intitulé même de sa proposition sur les parents défaillants montre bien la logique qui est derrière".

"Il y a des parents défaillants peut-être mais le vrai problème, c'est la pauvreté d'un certain nombre de familles", estime la députée européenne. "Quand on constate que la pauvreté explose, il ne faut pas pénaliser et réprimer un peu plus les parents, mais venir à leur soutien. Or, le gouvernement refuse de lutter contre la pauvreté", fustige-t-elle. "Il faut faire de la pauvreté un véritable objectif politique. C'est pour ça que je propose au niveau européen un droit de veto social. C'est-à-dire passer au tamis toutes les lois et projets budgétaires et regarder leur impact sur les 10 à 20% les plus pauvres".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Cliquez ici pour écouter l'interview de Marie Toussaint du 11 décembre 2023

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
06H
04H
03H
22H
21H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/