single.php

"Gabriel Attal n'a pas été un bon ministre de l'Éducation nationale" affirme Manon Aubry

Par Aurélie Giraud

Manon Aubry, députée européenne LFI, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Manon Aubry Gabriel Attal
Manon Aubry, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 9 janvier 2024, dans “L’invité politique”.

Gabriel Attal sera-t-il le prochain Premier ministre ? Manon Aubry, tête de liste officieuse LFI des prochaines élections européennes, a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Gabriel Attal n'a pas été un bon ministre de l'Éducation nationale"

Après la démission d'Élisabeth Borne, qui ne serait pas partie de son plein gré, Emmanuel Macron a salué le travail exemplaire de la Première ministre. "Elle ne va pas beaucoup nous manquer Élisabeth Borne !" raille Manon Aubry. Élisabeth Borne "a abîmée la démocratie, avec 23 49-3, nos droits sociaux, avec la réforme des retraites, et les valeurs de la République avec la loi immigration, qui est un copié-collé du programme RN". La députée européenne dénonce une "politique anti-pauvres". "Elle méritait de démissionner par 49-3 ! Elle subit ce qu'elle a fait subir au parlement".

Gabriel Attal est pressenti par beaucoup pour être le prochain Premier ministre. Pour Manon Aubry, "aucune importance que ce soit lui ou quelqu’un d’autre au poste de Premier ministre". Concernant Gabriel Attal, "c'est un pur produit de la vie politique et du macronisme. Il s'est mis toute sa vie au service d'Emmanuel Macron, d'un projet politique que je conteste". Par ailleurs, elle affirme qu'il "n'a pas été un bon ministre de l'Éducation nationale". Car "le principal problème est d'avoir des profs devant tous les élèves de notre pays. Ça devrait être la priorité et au lieu de ça, il a agité le truc de l'abaya".

"S'il n'y a pas de vote de confiance, nous déposerons une motion de censure"

Élisabeth Borne n'avait pas demandé de vote de confiance, contrairement aux autres Premiers ministres d'Emmanuel Macron. "Nous demandons un vote de confiance au Parlement" affirme Manon Aubry. "Si le parlement ne valide pas le choix du Premier ministre, alors le président de la République doit faire un autre choix. S'il n'y a pas de vote de confiance, nous déposerons une motion de censure" prévient la députée européenne.

"Le parlement doit valider le nom du Premier ministre, c'est le cas dans toutes les démocraties" rappelle la députée européenne. LFI dispose de 75 députés sur 577 à l'Assemblée nationale. "Olivier Faure a dit qu'il voulait déposer une motion de censure" souligne Manon Aubry. "Je tends la main à Olivier Faure, déposons cette motion de censure ensemble s'il n'y a pas de vote de confiance".

Européennes : "À ce stade, nous n'avons pas de programme commun avec le NPA"

Manon Aubry a été désignée "cheffe de file" LFI aux prochaines élections européennes en décembre dernier. "On n'a pas encore toute la liste" confirme-t-elle. "Nous avons lancé un appel à l'union populaire à tous ceux qui se retrouvent dans le programme de la NUPES. Nous leur disons rejoignez-nous, venez nous aider à faire vivre ce programme de la NUPES. Je veux encore tendre la main à des élus écologistes, à des personnalités du milieu associatif, syndical".

Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), visé par une enquête pour apologie du terrorisme, veut une liste commune avec LFI. "Nous les avons rencontrés, nous leur disons que nous nous regroupons autour d'un programme. Le NPA s'est toujours tenu à distance du programme de la NUPES" rappelle Manon Aubry. "Ce qui rend difficile la conclusion d'un accord. Il faut des bases politiques communes. À ce stade, nous n'avons pas de programme commun avec le NPA".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Cliquez ici pour écouter l'interview de Manon Aubry

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
09H
08H
07H
04H
01H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/