single.php

Électricité : Agnès Pannier-Runacher dénonce "certains fournisseurs pas très éthiques qui abusent"

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Agnès Pannier-Runacher Énergie
Agnès Pannier-Runacher, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 6 janvier, dans “L’invité politique”.

Factures d'électricité des très petites entreprises, aides, numéros verts, projet de loi sur les énergies renouvelables : Agnès Pannier-Runacher a répondu aux questions de Patrick Roger.

Agnès Pannier-Runacher - Bouclier tarifaire : "Ça concerne les 3/4 des TPE"

Emmanuel Macron a fait de nouvelles annonces jeudi 5 janvier. À l'instar des boulangers, toutes les TPE pourraient renégocier les contrats jugés excessifs auprès des fournisseurs d'énergie. Agnès Pannier-Runacher reçoit avec Bruno Le Maire vendredi 6 janvier à 16h les fournisseurs d'énergie. "On va leur demander de donner le maximum d'informations aux TPE, explique la ministre. Il y a une confusion sur le prix qu'elles vont payer pour l'électricité dans l'année qui vient. Beaucoup de contrats ont augmenté mais avec la complexité des contrats, beaucoup d'entreprises ne savent pas combien elles vont payer".

Agnès Pannier-Runacher rappelle les dispositifs auxquels ces très petites entreprises ont accès. "Toutes les TPE qui n'ont pas une puissance importante, c'est-à-dire ni four ni chambre froide, ont droit au bouclier énergétique. Elles sont protégées contre une augmentation aberrante du coût de l'énergie, l'augmentation attendue est de 15% au 1er février. Elles représentent les 3/4 des TPE, précise-t-elle. Nous leur demandons de se signaler pour avoir la bonne information sur l'augmentation de leur contrat".

Électricité : "Certains fournisseurs d'énergie pas très éthiques abusent"

"Pour les entreprises qui ne disposent pas du bouclier énergétique, nous regardons en priorité 2 types de situation. Pour certaines entreprises qui n'y peuvent rien, leur contrat arrivé à échéance cet été a été renégocié au moment le pire en termes de prix de l'électricité. Nous demandons aux fournisseurs d'énergie de renégocier ces contrats. Lorsque vous êtes à 600 euros du mégawatt-heure, c'est insupportable, insoutenable. Nous avons demandé aux fournisseurs d'énergie de repérer ces contrats, d'appeler ces entreprises et de voir comment baisser le coût de ces contrats".

Par ailleurs, "la Commission de régulation de l'énergie (CRE) publie depuis octobre un prix de référence qui devait servir de base de négociation des contrats des entreprises. Dans certaines situations, des contrats ont été conclus à 470 euros MWh même moment où le prix de référence était à 280 euros MWh. C'est insupportable !, fustige la ministre. Une PME qui ne connaît pas très bien les sujets énergétiques se fait mettre le couteau sous la gorge par un fournisseur d'énergie pas très éthique et qui en profite pour faire de la marge. C'est loin d'être la majorité des fournisseurs, mais nous avons des situations aberrantes qu'on ne peut pas expliquer. Nous demandons aux fournisseurs de revoir leur copie".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
07H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/