single.php

Saint-Nazaire : Retailleau veut que "l'Etat rouvre le dossier" des chantiers navals

Par Mathieu D'Hondt avec AFP

Le président de la région Pays de la Loire, Bruno Retailleau, a appelé ce lundi l'État à "rouvrir le dossier" des chantiers STX de Saint-Nazaire, cédés ce mois-ci.

Thumbnail

Bruno Retailleau président de la région Pays de la Loire, a lancé ce lundi un appel à l'État, afin que ce dernier "rouvre le dossier" des chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), rachetés le 19 mai dernier par le constructeur italien Fincantieri. Le sénateur LR de Vendée considère que cette vente a été conclue "précipitamment par l'ancien gouvernement".

Selon lui, "l'État doit tout mettre en œuvre pour que nos emplois et nos activités stratégiques ne passent sous la bannière d'un autre pays, partenaire mais néanmoins concurrent". L'intéressé milite pour que le repreneur transalpin ne puisse obtenir plus de 50% du capital, ou alors pour que l'État - qui possède 33,3% du capital de STX France - préempte l'accord, c'est-à-dire qu'il garantisse la priorité de la vente à Fincantieri pendant une durée légale de 60 jours et pas au-delà.

Pour rappel, Fincantieri a signé, le 19 mai dernier, un accord à hauteur de 79,5 millions d'euros pour le rachat de 66,66% des chantiers navals à l'actionnaire actuel STX Europe. Toutefois, dans la mesure où l'État refuse que l'entreprise italienne devienne actionnaire majoritaire, un accord de principe prévoit que Fincantieri doit céder une partie de ses parts pour n'en contrôler que 48% et rester ainsi minoritaire pendant une durée de 8 ans, tout en étant accompagné d'un autre investisseur italien indépendant, la Fondazione CR.

La présence de cette seconde entreprise inquiète Bruno Retailleau, qui craint en effet "un transfert de l'emploi et du savoir-faire de la France vers l'Italie", d'autant que la Fondazione CR "participe au capital de Fincantieri", ce qui peut remettre en doute son indépendance, selon lui. C'est en substance ce qu'il a déclaré à Emmanuel Macron dans un courrier adressé à ce dernier.

 

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/