single.php

Renault et PSA volent au secours de GM&S

Par Benjamin Jeanjean

En grande difficulté économique, l’équipementier GM&S a vu ce dimanche les constructeurs Renault et PSA s’engager à augmenter fortement leurs commandes.

Thumbnail

C’est peut-être le premier grand dossier économique du quinquennat d’Emmanuel Macron et de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. Alors que ce dernier avait assuré vendredi aux syndicats de l’entreprise GM&S, menacée de liquidation, qu’il déploierait "tous les efforts nécessaires pour garantir l'accroissement des commandes", les constructeurs automobiles Renault et PSA se sont engagés ce dimanche à augmenter fortement leurs commandes à GM&S Industry pour lui permettre de poursuivre (pour l'instant) son activité. 

Renault et PSA augmentent leur carnet de commandes

Ainsi, Renault devrait doubler ses commandes pour les porter de 5 à 10 millions d'euros et PSA les augmenter de 10 à 12 millions d'euros. "Ces engagements permettront d'atteindre un niveau de chiffre d'affaires sur 2017 proche de 25 millions d'euros, et rendent possible la continuité de l'exploitation et la poursuite des discussions sur la reprise de l'entreprise", a indiqué le ministère de l'Économie dans un communiqué. Mais selon Vincent Labrousse, délégué CGT de l’usine, il s’agit d'un "sursis", mais "le compte n'y est pas et les menaces sur l'avenir de l'entreprise ne sont pas levées".

La CGT partagée entre "signe encourageant" et simple "sursis"

La CGT assure par ailleurs que "la réunion annoncée par le préfet de la Creuse lundi matin est toujours à l'ordre du jour", de même que "l'appel national à manifester mardi à Poitiers avant l'audience au tribunal de commerce", le même jour. Vincent Labrousse souligne malgré tout un "signe encourageant" signifiant que "les constructeurs confirment qu'ils souhaitent continuer de travailler avec nous, ce qui est de nature à rassurer les éventuels repreneurs".

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
07H
04H
01H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/