Noël : "Le jeu de société marche très bien malgré les smartphones et tablettes"

Illustration magasin de jouets (©PAUL J. RICHARDS - AFP)
Illustration magasin de jouets (©PAUL J. RICHARDS - AFP)

À l’approche de Noël, le marché du jouet commence peu à peu à s’emballer. Décryptage avec Michel Moggio, directeur général de la fédération française des industries du jouet.

Plus qu’un mois et demi avant Noël, et la flambée de cadeaux qui va généralement avec. Alors que le marché du jouet se porte plutôt bien cette année, Michel Moggio, directeur général de la Fédération française des industries du jouet, dresse au micro du Grand Matin Sud Radio un petit état des lieux des différentes tendances. "À Noël, il y a toujours les jouets traditionnels et les jouets innovants. Les traditionnels marchent très bien, notamment les jeux de société, catégorie traditionnelle si l’en est. Par ses valeurs de partage et de convivialité, le jeu de société continue de très bien fonctionner malgré l’essor des smartphones, tablettes, ordinateurs, etc. Il y a beaucoup d’innovation, beaucoup de nouveaux produits. Cette année, il y a un peu la mode des escape games où il faut s’évader d’une situation, il y a des jeux de stratégie pour la famille. Il y a beaucoup de renouvellement dans les titres, en sachant que les titres habituels comme le Monopoly continuent de bien fonctionner", explique-t-il d’emblée.

Forcément, le progrès technique global touche aussi le secteur des jouets selon lui. "La technologie s’immisce un peu dans tous les jouets. Vous pouvez maintenant construire des robots et les programmer grâce à des rudiments de code. Elle s’immisce aussi dans les peluches qui prennent vie avec des senseurs, des moteurs qui réagissent à la voix ou au toucher de l’enfant. Pas mal de jouets tournent autour de ce qu’on appelle Stim (Science, technologie, ingénierie, mathématique). Même dans les jouets destinés aux petits enfants, certains jouets permettent une petite approche du code, en faisant avancer une petite chenille dans un champ par exemple", assure-t-il.

Michel Moggio a par ailleurs un petit conseil à adresser aux acheteurs potentiels de jouets. "On conseille généralement d’acheter dès maintenant. Premièrement pour des raisons évidentes de stock et de distribution. Et ensuite parce que certains catalogues de jouets garantissent des prix jusqu’à fin novembre et pas jusqu’à Noël", préconise-t-il.

Réécoutez en podcast toute l’interview de Michel Moggio dans le Grand Matin Sud Radio

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio