single.php

Les agriculteurs d’Agen arrivés à Rungis placés en garde à vue

Par Jean Baptiste Giraud

Les agriculteurs montés d'Agen avec leurs tracteurs se sont vus arrêter à une vingtaine de kilomètres de Rungis.

agriculteurs
Des agriculteurs portent des panneaux d'entrée retournés de la ville de Paris, le 31 janvier 2024 près de Chilly-Mazarin en Essonne. (Emmanuel Dunand - AFP)

Les agriculteurs d’Agen sont arrivés du côté de Pithiviers, à un peu plus d’une heure de route de Paris. Comment se sont-ils organisés ?

Arrêtés par les forces de l’ordre

"L’objectif était que tout le monde aille à Rungis, explique Patrick Franken, agriculteur à Pinel-Hauterive, vice-président de la Chambre d'agriculture de Lot-et-Garonne. Hier, nous avons bien progressé. Mais nous avons été arrêtés par les forces de l’ordre à une vingtaine de kilomètres de Rungis."

"D’autres étaient montés à Rungis avec des voitures. Ils ont donc pu rentrer dans le marché, avec l’accord des autorités et de la direction. Ensuite, ils se sont fait cueillir quand ils sont rentrés dans un frigo, ce qui ne plaisait pas aux autorités de Rungis."

 

"Un piège piloté par la FNSEA"

Que deviennent les 91 agriculteurs arrêtés ? "Ils sont encore tous en garde à vue. Les auditions commencent ce matin à 9 heures. Il y a de fortes chances qu’ils passent la journée en garde à vue et qu’ils soient libérés ce soir. Nous restons sur zone en région parisienne avec nos troupes, tant que ceux qui sont en garde à vue ne sont pas libérés", explique Patrick Franken, vice-président de la Chambre d'agriculture de Lot-et-Garonne.

"C’est un piège piloté par le gouvernement et, je pense, la FNSEA, qui se referme sur nous. La FNSEA pensait que nous allions radicaliser leurs troupes, ce qui n’est pas le cas. C’est une honte, c’est inadmissible ! Cela s’est très bien passé, sans heurts avec les forces de l’ordre. Nous avons été sans cesse bloqués et ralentis, alors que l’on voulait aller à Rungis montrer l’importance de ce marché agricole."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/