Le commerce de centre-ville menacé par la vente en ligne ?

C'est un nouveau phénomène en boutique : des clients essaient des pièces avant d'aller les acheter moins cher en ligne...

commerce centre ville
Le secteur de l'habillement a fortement souffert pendant ces confinements à répétition. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le petit commerce semble de plus en plus menacé par les géants du déstockage sur Internet. Comment se porte-t-il actuellement ?

"Cette cinquième vague n’a rien arrangé"

"Il se porte difficilement bien, estime Nawal El Yahmidi Scala, présidente de l’association des commerçants Aix-en-Commerce. Nous sommes à moins de dix jours de Noël, et face à des centres-villes désertés, avec peu de gens qui se baladent. Quand, le week-end, ils sont là, la consommation est très faible. Ils profitent du marché de Noël, des animations, mais les boutiques sont vides."

À quoi attribuer cette désaffection ? À la prudence face au Covid ou aux achats en ligne ? "Je pense que c’est un peu un mélange. Aujourd’hui, les gens sont fatigués moralement avec ce qui se passe depuis deux ans, c’est une certitude. Cette cinquième vague n’a rien arrangé."

Essayer en boutique, acheter sur le Net

"Ensuite, le pouvoir d’achat est moins élevé, et surtout incertain, juge la co-fondatrice de la boutique Palma, à Aix-en-Provence. Les gens se remettent à épargner très fort avec cette cinquième vague, cette incertitude, cette année d’élection en 2022. Tout cela crée une incertitude et une baisse de moral."

Internet a-t-il aussi une influence ? "Il est vrai que, depuis quelque temps, on voit un changement de comportement chez les clients. Il existe une pratique qui arrive plus souvent qu’on le croit : les clients vont dans les boutiques pour essayer des pièces qu’ils vont ensuite acheter sur Internet avec une remise qu’ils n’auront pas en boutique physique. Une boutique, cela a des charges, des loyers, des salaires. Il faut être conscient qu’une boutique en centre-ville n’a pas le même coût au mètre carré qu’un entrepôt délocalisé."

Nawal El Yahmidi Scala, présidente de l’association des commerçants Aix-en-Commerce, co-fondatrice de la boutique Palma, à Aix-en-Provence, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 15 décembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !