single.php

Immobilier : des ventes en recul, des prix encore élevés

Par Jean Baptiste Giraud

Avec un recul des ventes de 16% en 2023, selon les chiffres de Century 21, faut-il parler de crise du marché de l'immobilier ?

immobilier
Le marché de l'immobilier est-il en pleine crise ?

Le réseau Century 21 vient de publier ses chiffres : une baisse de 16% des ventes l’an passé. Comment expliquer ce recul ?

Immobilier : une baisse de prix minime

"La France immobilière ne s’est malgré tout pas écroulée, tempère Charles Marinakis, président de Century 21. Ce qui s’est passé en 2023 était plutôt attendu. Les taux d’intérêt ont été multipliés par trois en deux ans. Cela a forcément enlevé du pouvoir d’achat immobilier aux Français. Cela explique le ralentissement des transactions."

"Nous annonçons -16%, les notaires -18%… Ce qui est certain, c’est que le marché s’est sévèrement ralenti cette année." Cela a-t-il eu des conséquences sur les prix ? "Malheureusement, non. C’est la surprise de l’année. Chacun appréciera si elle est bonne ou mauvaise. Nous pensions tous que, mécaniquement, le ralentissement des transactions impacterait les prix. Ce n’est pas le cas. La baisse est assez minime : à peine 1,7% pour les maisons et 3,4% pour les appartements."

 

 

 

"Que les vendeurs fassent leur bout de chemin"

"C’est notoirement insuffisant pour compenser la baisse du pouvoir d’achat. À part quelques régions dont la région parisienne, les prix ont assez peu baissé." Que peut-il se passer en 2024 pour relancer le marché ? "Il faudrait que chacun fasse un bout du chemin. J’observe que les acquéreurs ont déjà fait beaucoup d’efforts. Souvent, ils se délocalisent pour acheter moins cher. Ils vont renoncer à quelques mètres carrés de surface pour baisser leur budget d’acquisition, augmenter leur apport personnel en puisant dans leur épargne."

"Si on espère que les taux d’intérêt baissent un peu en 2024, tout cela va permettre de redonner un peu de pouvoir d’achat immobilier aux acquéreurs, estime Charles Marinakis, président de Century 21. Malgré tout, il va en manquer au bout. Ce serait assez normal que les vendeurs fassent leur bout de chemin et que les prix baissent de façon un peu plus marqué, entre 7 et 10%."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
13H
12H
11H
09H
08H
07H
04H
01H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/