Liane Foly : "France Gall était une icône et une ambassadrice de la chanson populaire"

Liane Foly : "France Gall était une icône incontestée, une ambassadrice de la chanson populaire"

Au lendemain du décès de France Gall, notre animatrice Liane Foly a tenu à rendre hommage à la chanteuse qu'elle avait eu la chance de côtoyer à plusieurs reprises.

L'annonce de son décès a été brutale et nombreux sont ceux qui ont encore beaucoup de mal à le croire aujourd'hui. La chanteuse France Gall est décédée ce dimanche à l'âge de 70 ans, succombant à une récidive de son cancer du sein, pour lequel elle avait été traitée en 1993. Une disparition soudaine qui en a bouleversé plus d'un et notamment Liane Foly.  

"Elle avait caché sa maladie"

De passage dans les studios avant son émission quotidienne ("Chacun sa folie" diffusée tous les jours entre 16h et 18h), elle a tenu à rendre un hommage appuyé à celle qui avait remporté l'Eurovision en 1965. "Je n'y crois pas, c'est hallucinant" nous confie-t-elle d'entrée, encore sous le choc, évoquant par ailleurs le souvenir de la chanson "Ma déclaration", un titre avec lequel Liane avait "commencé à chanter dans l'orchestre de (son) père". "C'est toute ma vie ! France Gall, c'est ma vie de chanteuse parce que toutes les chansons avec Berger, un duo extraordinaire et exceptionnel, ont été pour moi ma révélation musicale", ajoute-elle. Et notre animatrice de raconter la période durant laquelle elle côtoyait la chanteuse en vivant quasiment à ses côtés "à Los Angeles, où elle s'était envolée pour mieux vivre la perte de Michel Berger, avec ses enfants Pauline et Raphaël". "C'était une période où j'étais là-bas pour travailler sur des chansons et on s'est beaucoup fréquenté", explique-t-elle tout en précisant qu'elle n'était "pas une ami intime de France".

Liane préfère surtout se souvenir de la sobriété et de la classe qui caractérisaient l'artiste. "France Gall a été une icône incontestée, une ambassadrice totale de la chanson populaire française et aussi d'une classe et d'une pudeur incroyable parce qu'elle n'a jamais étalé sa vie, ses problèmes", affirme-t-elle ainsi. "Elle ne s'est jamais plaint, on ne l'a jamais vue faire les couvertures des magazines avec ses enfants ect... jusqu'à sa disparition", insiste-t-elle encore avant de conclure, incrédule, "on est très étonné de son départ, on ne savait pas, elle avait caché sa maladie".

>> Découvrez l'intégralité de l'interview en podcast et retrouvez Liane tous les jours dans "Chacun sa folie" de 16h à 18h

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Benito Fauvel
- Lundi 8 janvier 2018 à 13:46
IL manque quelqu´un près de moi. Je me retourne, tous les amis sont là. D´où vient ce sentiment bizarre que je suis seul... Les artistes écrivent bien le destin. France, Michel et Daniel, merci pour la musique.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio