Alors que la Coupe du monde débute ce jeudi, suivre les matches qui ont lieu la journée, pendant les horaires de bureau, ne s'annonce pas toujours facile. Sauf si votre entreprise s'organise pour la retransmission des rencontres. C'est le cas de Spaces, un espace de location de bureaux où cohabitent plusieurs start-ups. Reportage.

C'est le jour J pour tous les amateurs de ballon rond. Coup d'envoi de la Coupe du monde de football ce jeudi, à 17h, avec le match d'ouverture qui oppose la Russie, le pays hôte, à l'Arabie Saoudite. La France, elle, ne fera son entrée dans la compétition que samedi, à 12h, contre l'Australie.

L'événement, qui a lieu tous les 4 ans, est particulièrement attendu et, cette année, décalage horaire oblige, de nombreuses rencontres auront lieu pendant la journée. Si vous êtes coincé au travail, forcément, un peu d'organisation sera nécessaire pour ne rien rater.

Et si vous êtes chanceux, votre entreprise peut même s'organiser pour la retransmission des matches. C'est le cas de Spaces, une entreprise de locations de bureaux où cohabitent plusieurs start-ups.

À quelques heures du début du Mondial, l'heure est aux derniers préparatifs. Thomas est le community manager de l'espace, et, pour le Mondial, il a pris les devants : "J’ai vraiment voulu organiser quelque chose de sympathique, donc on a monté une application pour des paris et des pronostics. L’idée était partie pour se faire sur le centre et, finalement, ça a été déployé sur toute la France."

Clients et salariés, tous y ont accès. Thomas espère 15 000 participants à ce concours. Mais ce n’est pas tout. Dans le centre, des écrans vont être installés pour pouvoir suivre tous les matchs, au plus grand bonheur de Bastien, analyste de données, qui prépare déjà son programme.

"Peut-être le premier match de la Belgique et de l’Angleterre, lundi. Ah oui, ensuite, il y aura France-Pérou le jeudi 21 juin à 17h. Pour ça, à 17h, on sera tous en bas, c’est certain."

Même chose pour Tiffany, consultante dans un autre bureau. C’est sûr, elle va suivre tous les matchs des Bleus, mais celui contre le Pérou est à 17h et ce n’est pas forcément idéal : "À 17h, normalement, je suis censée être à mon bureau et pas regarder du foot. Mais ma chef est ravie que j’y aille parce que je ne serai pas à mon bureau et elle sait que sinon, je serai sur mon portable à faire autre chose. Donc au moins, elle sait où me trouver et elle sait que je serai concentrée, même si je serai devant le match."

Prochain défi, maintenant, pour elle, descendre plus tôt devant les écrans pour France-Danemark, le troisième match de poule, qui sera cette fois-ci le mardi 26 juin à 16h.

Propos recueillis par Charles Bonnaire pour Sud Radio

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio