single.php

Yassine Belattar nommé au Conseil présidentiel des villes : "Une faute" pour Annie Genevard

Par Jérémy Jeantet

Annie Genevard, députée LR du Doubs, vice-présidente de l'Assemblée nationale et secrétaire générale des Républicains, était l'invitée politique du Grand Matin Sud Radio.

Thumbnail

Le ton monte entre Manuel Valls et l'humoriste Yassine Belattar, après la nomination de ce dernier, par Emmanuel Macron, au Conseil présidentiel des Villes.

Invitée politique du Grand Matin Sud Radio, Annie Genevard, députée LR du Doubs voit dans cette nomination une faute, à l'instar de l'ancien Premier ministre. L'humoriste, controversé pour ses prises de position jugées communautaristes par certains, "attise au lieu d'apaiser", selon Annie Genevard.

 

"Je considère que c'est une faute, a indiqué la secrétaire générale des Républicains et vice-présidente de l'Assemblée nationale. Les déclarations de Yassine Belattar, y compris dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, à l'occasion d'un colloque sur les banlieues, sont sans nuances. Il a prétendu être plus Français que Manuel Valls, ce débat en francité est malsain. Il a aussi affirmé que si Barack Obama était né en France, il serait garçon de café, ce qui est une façon de mettre en cause son pays. Surtout, c'est une caricature insupportable. C'est une façon d'attiser les haines, les ressentiments à l'égard de la France. Et ce personnage a été choisi par le chef de l'État pour apporter sa contribution à la question si sensible des banlieues... Quelqu'un qui attise au lieu d'apaiser ne me paraît pas être le bon vecteur politique d'un message qu'il faudrait faire passer."

Une nomination qui est, selon Annie Genevard, dans la lignée de la déclaration d'Emmanuel Macron, selon laquelle "ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport".

"C'est le pire du pire qu'un président de la République puisse dire, a dénoncé la députée. Ce sont les termes des indigènes de la République. Cette vision communautarisée de la société est insupportable. Est-ce que ça voudrait dire que les banlieues ont vocation à n'être peuplées que de gens de couleurs ? Où est la vision de la République ? Cette déclaration est incroyable."

Écoutez l'interview d'Annie Genevard, invitée politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
07H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/