Stéphane Ravier : encore un plan à Marseille ? "C'est la ville Mappy"

Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement National des Bouches-du-Rhône et candidat à la mairie de Marseille, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 17 septembre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Stéphane Ravier, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 17 septembre à 7h40.

Emmanuel Macron a déclaré le 16 septembre : "les bourgeois ne croisent pas l'immigration". Le président de la République vient-il chasser sur les terres du Rassemblement National ?

 

Stéphane Ravier : "Emmanuel Macron non plus ne croise pas l'immigration !"

"Emmanuel Macron non plus ne croise pas l'immigration répond Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement National des Bouches-du-Rhône et candidat à la mairie de Marseille. Il en parle sans doute parce que les sondages ont dû lui être présentés. Les Français en ont assez d'une immigration de peuplement, de remplacement, d'une immigration qui ne s'intègre pas, qui est de plus en plus communautariste, revendicative et conquérante. Il y a le feu à la maison !"

Emmanuel Macron a expliqué que le droit d'asile est détourné de sa finalité par des réseaux qui le manipulent. "Il parle mais il faudrait qu'il agisse ! Le droit d'asile a largement évolué, défavorablement, on peut même l'obtenir selon son orientation sexuelle dans son pays d'origine ! Le droit d'asile est une filière de l'immigration importante, en plus de la filière étudiante. Malheureusement, au-delà de la salive, il n'y aura pas d'acte".

Des ministres à Marseille pour un plan anti-drogue ? "Ils découvrent l'humidité de l'eau"

Quatre ministres descendent aujourd'hui à Marseille pour dévoiler un plan "anti-stups". "C'est la ville des plans, Marseille c'est la ville Mappy. Septembre est un mois important pour le tourisme, y compris ministériel. Déjà la semaine dernière, nous avons eu deux ministres qui ont débarqué avec un plan, après l'agression violente d'une employée municipale poignardée dans une école, par un invididu qui a crié 'Allahu Akbar'. Avant eux, c'était le ministre Denormandie pour le logement, suite à l'effondrement d'un immeuble. Lui aussi, il avait un plan.

Aujourd'hui, trois nouveaux ministres viennent avec un plan anti-stup : ils ont découvert l'humidité de l'eau. Ils ont découvert qu'à Marseille, il y avait ce trafic de drogue qui gangrène la ville entière. Il était temps ! Cela fait des années que je tire la sonnette d'alarme, mais tant que ça se passait dans une certaine norme, dans un certain calme, c'était accepté par les autorités locales, car ça fait marcher l'activité économique".

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !