single.php

Roanne : l'avocat du père ayant vengé l'agression de sa fille s'exprime sur Sud Radio

Par Mathys Melon

Maître Jean-François Canis est revenu sur la situation de son client ainsi que sur l'état actuel de la procédure.

Maître Jean-François Canis, l'avocat d'Aniss - La Montagne

Maître Jean-François Canis, l'avocat d'Aniss, ce père de famille qui a passé à tabac l'agresseur de sa fille à Roanne, s'est exprimé sur Sud Radio dans "Parlons Vrai chez Bourdin". Il est revenu sur la situation de son client ainsi que sur l'état actuel de la procédure.

Il y a de cela une semaine, un mineur isolé âgé de 16 ans s'est introduit dans un domicile familial dans la ville de Roanne dans la Loire, a atteint la chambre d'une jeune fille de 6 ans et aurait commis à son encontre des attouchements sexuels.

Le père de cette jeune fille, Aniss, porte immédiatement plainte mais il juge que sa plainte "n'avait pas été prise au sérieux". Il décide donc, avec l'aide de certains amis, de le prendre en chasse. Une fois retrouvé, Aniss passe l'agresseur présumé à tabac.

Son avocat, Me Jean-François Canis, était invité de l'émission "Parlons Vrai chez Bourdin".

Est-il réellement mineur ? C'est la première question que pose Jean-Jacques Bourdin à l'avocat et là-dessus, des doutes subsistent.

Cet individu déclare qu'il a 16 ans. Au-delà de cela, il est d'origine guinéenne, il est en France depuis peu de temps et, bien qu'aujourd'hui il soit en garde à vue, il vivait en foyer et nie totalement les faits.

En ce jeudi, Aniss a été confronté aux policiers. À une semaine de ce drame, il dit reconnaître les faits comme le signale son avocat.

En effet, Aniss s'est plaint de l'ignorance de sa plainte puisqu'"aucun policier" n'est venu patrouiller dans le quartier dans les 24 heures, selon l'avocat. Il a donc souhaité se faire justice lui-même.

"Il dit : je n'étais plus moi-même, j'étais dans un état second."

Bien qu'accompagné de ses amis, Maître Jean-François Canis rappelle que son client a été seul à agresser cet individu.

"Il était seul à frapper."

Désormais, Aniss risque d'être condamné par la justice et il en a conscience.

"Il l'admet totalement [...] il estime que la justice doit passer, il veut simplement que l'on comprenne que c'est la position d'un père de famille dont la fille a été agressée et au moment où il rencontre à nouveau ce jeune homme qui s'apprête à nouveau à rentrer chez lui, ça fait 2 jours qu'il ne dort pas, sa femme est profondément bouleversée, elle ne fait que pleurer, ils ont été obligés de quitter leur domicile [...] parce que sa femme ne supporte plus d'y résider et donc il est dans un état d'esprit qui n'est pas classique. Il est complètement boulversé et sa femme aussi"

Maître Jean-François Canis finit en termine qu'aujourd'hui, son client regrette les faits.

Invités de l'émission "Jeudi Politique" dans "Parlons Vrai chez Bourdin", Laure Lavalette du RN plaide pour l'expulsion de personnes "qui n'ont rien à faire sur notre sol", Christine Arrighi de la NUPES milite pour une police de proximité et Charles Sitzenstuhl de Renaissance fait preuve de compassion et de compréhension à l'égard d'Anis mais rappelle tout de même que nous sommes dans un "état de droit" et que "l'on ne peut pas se faire justice soi-même".

Retrouvez Parlons Vrai chez Bourdin du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio.

L'info en continu
16H
14H
13H
11H
10H
09H
05H
23H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/