single.php

Parlons Vrai chez Bourdin : à Rambervilliers, "Roze était toujours souriante"

Par JBG

"L'ambiance dans la commune de Rambervilliers est très lourde : Angélique était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le jeudi 27 avril 2023 dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Parlons Vrai chez Bourdin Nîmes
Parlons Vrai chez Bourdin du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : Une voisine de la victime du drame de la Rue du Cheval Blanc à Rambervilliers dans les Vosges dresse un état de la situation dans la commune.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Tout le monde est profondément marqué, surpris, choqué"

Angélique, voyante et commerçante résidant dans la Rue du Cheval Blanc à Rambervilliers (Vosges), est voisine de la famille de Roze-Izabela, âgée de 5 ans. Elle dénonce un drame "horrible. Tout le monde est profondément marqué, surpris, choqué. On est une toute petite commune des Vosges, tout le monde trouve ça choquant. Le papa de la petite Roze est en larmes. Il y a des cris, des pleurs tous les jours. C’est prenant, l’ambiance est très lourde". Roze était "toujours souriante. Elle faisait des coucous avec sa main. Je la voyais tous les jours. Une petite fille qui rayonnait. Elle avait l’habitude de jouer dans la rue avec les autres enfants".

"Ça nous fait peur, on se demande pourquoi ils l’ont relâché"

Pourtant le garçon était déjà connu des services de police. Il avait effectivement déjà été poursuivi pour viol après avoir attaché deux enfants du voisinage à un arbre et tenté de mettre le feu à des feuilles à leurs pieds. "Sa famille est dans une situation compliquée, sa mère a un handicap mental", rapporte la mère des deux enfants. "J’avais porté plainte pour qu’il soit soigné". Il avait alors été placé en centre éducatif fermé jusqu’en février 2023. Une expertise psychiatrique avait conclu à l’absence de troubles mentaux, pourtant les voisins ont fait état d’un comportement atypique, certains l’ont trouvé "dérangé".

Les habitants ont découvert son passé après le drame. "Ça nous fait peur, on se demande pourquoi ils l’ont relâché, pourquoi il était dans notre ville à Rambervilliers alors qu’il y a plein d’enfants ici. C’est effroyable, ça fait peur. C’est incompréhensible, on ne comprend pas et on se pose beaucoup de questions". Le maire de la commune confie même que la "police municipale était attentive, inquiète depuis son retour". "L’ambiance dans la commune est très lourde, il y a beaucoup de tristesse et de solidarité entre les habitants. On se soutient, tout le monde ne parle que de ça depuis le drame, tout le monde est très choqué".

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
13H
12H
10H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/