Parlons Vrai chez Bourdin : "Il va y avoir des problèmes de pénurie" de groupes électrogènes

Face au risque de pénuries, les commandes de groupes électrogènes explosent en France. Éric Lemoine était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 8 décembre 2022 dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

bourdin groupes électrogènes délestages
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : les Français, professionnels comme particuliers, se ruent sur les groupes électrogènes, en vente un peu partout. Le risque de coupures d'électricité, les délestages, prévus pour janvier 2023, fait exploser la demande.

 

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Les gens veulent se sécuriser par rapport aux coupures qui sont envisagées au mois de janvier"

Le risque de délestages inquiète les Français, particuliers comme entreprises. Afin de continuer d’avoir du courant, ils se préparent en achetant massivement des groupes électrogènes. Éric Lemoine, directeur de Gelec, fabriquant breton de groupes électrogènes, confirme la tendance. Son entreprise est spécialisée dans les gros groupes électrogènes : "c’est pour les petites entreprises, et les grandes entreprises". "On fabrique des groupes industriels qui vont servir pour sécuriser la plupart des entreprises."

Et les commandes sont nombreuses. "On est à plus de 80% de commandes en plus par rapport à l’année dernière", confie Éric Lemoine. "C’est très très important, et ça continue." Toutefois, les groupes électrogènes que vend Gelec ne s’adressent pas aux particuliers. "Pour vous donner un ordre d’idée, le plus petit groupe doit faire 800 kilos." Ce qui n’empêche pas qu’il y ait "quand même une très très forte demande". "Les gens veulent se sécuriser par rapport aux coupures qui sont envisagées au mois de janvier." Surtout qu’Enedis a "alerté certains de nos clients", explique le directeur de Gelec.

 

"Les grandes surfaces sont submergées par les commandes" de groupes électrogènes

Les groupes construits par Gelec s’adresse "à des entreprises". "Ou alors il faudrait que ce soient de grandes propriétés." D'autant plus que le prix n’est pas à la portée de tout le monde. "En moyenne, les groupes pour une petite PME, ça va se situer aux alentours de 15.000 et 20.000 euros." Prix auquel il faut ajouter le coût de l’installation, ainsi que celui du gasoil sans lequel le groupe électrogène ne peut pas tourner.

Il existe néanmoins des groupes électrogènes plus petits, à destination des particuliers. Et ceux-là aussi sont pris d’assaut. "Les grandes surfaces sont submergées par les commandes", assure Éric Lemoine. Et niveau prix, il estime que "ça doit commencer entre 500 et 600 euros". "C’est pas mon métier, mais je pense que c’est à peu près dans ces prix-là."

Néanmoins, il prévient : "il va y avoir des problèmes de pénurie également là-dessus". Car pour les petits groupes, il n’y a pas eu d’anticipation de la part des fabricants. Ce qu’au contraire a pu faire Gelec ayant reçu des commandes dès août 2022. "On est une petite PME familiale, donc on a pu anticiper très rapidement." Mais tout son stock tampon est écoulé.

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”