Un vétéran du débarquement retrouve sa gourmette égarée en Normandie, 73 ans après

Un vétéran du débarquement retrouve sa gourmette égarée à Omaha Beach, 73 ans après

73 ans après le débarquement de Normandie, un vétéran de l'armée américaine, présent à Omaha Beach le 7 juin 1944, a retrouvé sa gourmette qu'il avait égarée à l'époque. 

C'est la belle histoire du jour, digne d'un scénario hollywoodien et presque trop incroyable pour être vraie. Cette histoire racontée par nos confrères de la "Presse de la Manche", c'est celle de John E. Hill. Ce nom ne vous dit sûrement rien et pourtant il s'agit d'un des nombreux héros anonymes débarqués sur les plages normandes en juin 1944, lors de l'opération Overlord, la plus grande intervention militaire de tous les temps, celle qui allait définitivement faire basculer le sort de la seconde guerre mondiale et précipiter la chute du régime nazi.

Une gourmette égarée lors du débarquement...

Nous sommes le 7 juin 1944 lorsque John, alors âgé de 20 ans, débarque à Omaha Beach en compagnie de son régiment. Si les combats les plus terribles sur les plages ont eu lieu la veille, la situation est encore loin d'être sous contrôle pour les Alliés, qui doivent impérativement sécuriser les côtes du Cotentin afin d'y installer une tête de pont stratégique pour l'acheminement de matériel. C'est pour cette raison que John se rend avec son unité dans les localités d'Isygny-sur-Mer puis Saint-Lô afin de repousser les dernières poches de résistances ennemies. Au cours de l'une de ces missions, il se fait dérober sa veste dans laquelle se trouvait un objet qu'il chérissait plus que tout, la gourmette que lui avait offert sa mère avant son départ pour l'Europe et la guerre. Rentré aux États Unis dans sa ville d'origine de Syracuse (État de New York) à la fin du conflit, le jeune soldat n'ose avouer à sa mère qu'il a perdu son précieux bijou et il n'en entendra plus jamais parler pendant 73 ans.

...retrouvée par un historien 73 ans après

Quelle ne fut donc pas la surprise du désormais vétéran de l'armée américaine lorsqu'il a appris, il y a quelques semaines, que l'objet avait été retrouvé en Normandie, par un historien de 36 ans, Mathieu Delamotte. La gourmette en argent a en effet été déterrée d'un talus élagué dans la commune de Hiesville (Manche), en février dernier. À partir de l'inscription et du matricule 12141290 gravés sur le bijou, Mathieu Delamotte se met en quête de retrouver son propriétaire, mais se heurte à une difficulté majeure, le nom John E. Hill est un patronyme très répandu outre-Atlantique. Finalement, après des recherches sur internet et avec l'aide précieuse d'un bibliothécaire, il parvient à retrouver la trace du soldat qui - chose incroyable - est toujours en vie du côté de Syracuse.

Une rencontre par Skype est d'abord organisée devant les caméras d'une émission de télévision américaine en avril dernier. Une séquence de 15 minutes, où les deux hommes échangent, non sans une certaine émotion, sur cette bouleversante histoire.

L'historien a par la suite restitué par courrier la gourmette au vétéran, aujourd'hui âgé de 93 ans, en lui envoyant également des "petits paras", ces gâteaux traditionnels de la biscuiterie de Sainte-Mère-Église, ville symbole et lieu incontournable de la mémoire du débarquement, rendue célèbre par le soldat John Steele qui avait malencontreusement accroché son parachute au clocher de l'église, la nuit du 5 au 6 juin 1944.

 

Les rubriques Sudradio