Nouvelle tentative (ratée) de tir de missile en Corée du Nord

Kim Jong-Un, dictateur de la Corée du Nord (©STR)
Kim Jong-Un, dictateur de la Corée du Nord (©STR)

Dans la foulée des festivités liées au 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, père du régime stalinien de la Corée du Nord, Pyongyang a procédé la nuit dernière à un nouveau tir de missile. Un échec, assure le Pentagone.

La tension ne retombe pas en Extrême-Orient et dans la péninsule coréenne. Depuis plusieurs semaines maintenant, la Corée du Nord et les États-Unis sont engagés dans une escalade verbale qui inquiète une grande partie des acteurs de la région. Les récentes déclarations de Donald Trump, assurant qu’il allait "traitait le problème" nord-coréen avec ou sans l’aide de la Chine, n’ont pas vraiment calmé le jeu, Pyongyang assurant être tout à fait prêt à "une guerre totale" avec l’Amérique.

La Corée du Nord lance un missile… qui explose dans la foulée

Or, le régime nord-coréen a une nouvelle fois tenté de montrer les muscles la nuit dernière. Après une journée marquée par la commémoration du 105e anniversaire de Kim Il-Sung, fondateur du régime et grand-père de l’actuel dictateur Kim Jong-Un, la Corée du Nord a procédé à une nouvelle tentative de tir de missile. "Le commandement des forces américaines dans le Pacifique a détecté et suivi ce que nous estimons être un tir de missile nord-coréen à 11h21 heure de Hawaï (21h21 GMT), le 15 avril", a ainsi déclaré Dave Benham, porte-parole du Pentagone, ajoutant toutefois que "le missile a presque immédiatement explosé", confirmant les affirmations du ministre sud-coréen de la Défense quelques minutes plus tôt.

Des progrès constants ces dernières années malgré cet échec

"Le commandement américain dans le Pacifique reste pleinement engagé dans sa volonté de travailler étroitement avec nos alliés en Corée du Sud et au Japon, afin de maintenir la sécurité" dans la région, a ajouté le Pentagone. De son côté, un représentant de la Maison Blanche a confirmé que le président Donald Trump "avait été informé" de ce tir raté. À ce jour, la Corée du Nord a déjà effectué cinq essais nucléaires, les deux derniers en 2016, et de récentes images satellites semblaient démontrer qu'elle préparait un sixième test. Selon les services de renseignement, le régime de Pyongyang pourrait disposer de l'arme nucléaire et frapper le sol américain d'ici moins de deux ans.

(Avec AFP)

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio