Stephane Rottenberg : "J’ai une curiosité naturelle !"

Stéphane Rottenberg, le célèbre présentateur de M6, était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 23 juin 2021 dans "Le 10h - midi".

Stéphane Rotenberg, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Après le succès incroyable de “Lego Masters” qui a réuni en moyenne 3,9 millions de téléspectateurs, M6 propose à partir du jeudi 24 juin "Domino Challenge", une toute nouvelle compétition dans laquelle six binômes de passionnés de dominos vont s’affronter dans des épreuves spectaculaires. Cette émission, dont le premier épisode sera diffusé le 24 juin à 21h05, sera présentée par Stéphane Rotenberg et Issa Doumbia.

 

Stéphane Rottenberg : "j’ai une curiosité naturelle"

Stéphane Rottenberg a tout d’abord expliqué ce qui l’a poussé à accepter la présentation de cette émission. "J’ai un enthousiasme de principe. J’ai gardé de mon passé de journaliste cette curiosité naturelle. (Je n’ai plus de carte de presse depuis 2000, c’est vous dire que c’est vieux.) Même si c’est un domaine que je ne maîtrise pas, j’ai cette curiosité naturelle et je fonce.

 


C’est un concours de domino, une compétition. Il y a dix binômes au départ, et ils ont une contrainte qu’on n’a pas normalement dans les concours de domino, à savoir le temps et l’espace. On leur donne 15 heures, un espace de 30 mètres carrés et un thème. Et ils vont faire la chose la plus étonnante possible pour séduire les membres du jury."

"Il y a des constructions plus artistiques, d’autres plus techniques"

"Le domino, c’est à la fois artistique et technique. Il faut savoir faire des structures complexes et imaginer comment elles vont tomber. En plus, les participants sont en stress, il ne faut pas que ces structures tombent avant. Vous passez des heures et des heures à construire un édifice. Et le but, c’est qu’il tombe. Il y en a qui sont plus artistiques, il y en a qui sont plus techniques, il y en a qui sont plus poètes, ils essaient de faire passer un message", a racontré Stéphane Rottenberg.

 


Quels profils participent à cette émission ? "Il y a des kinés, des profs… Ils n’ont pas l’habitude d’être dans des compétitions avec un timing. Cela les a troublés – sur le premier prime ils étaient déstabilisés. C’est comme quand vous faites un puzzle, vous ne vous dites pas ‘il faut que je le termine d’ici une heure’. Avoir rajouté des éléments de compétition comme ça à la Top Chef, des face-à-face, des éliminations, ça les déstabilise. Cela rajoute du stress dans un sport qui n’est pas stressant normalement."

"Il faut cinq jours de tournage pour faire une émission"

Au cours de cet entretien, Stéphane Rottenberg a révélé quelques secrets de tournage. "Il faut cinq jours de tournage pour faire une émission, ce qui est très long. Il faut un jour ou un jour et demi pour faire un 'Top Chef' par exemple.

 


On a 14 caméras, dont une grue. C’est très compliqué à filmer. La contrainte, c’est qu’on est sur un grand plateau, mais on fait des choses extrêmement petites. Et très très vite, on ne peut pas refaire. Ce qui est sûr, c’est que le prime 2 sera meilleur que le prime 1. C’est une création qu’on n’a pas pu répéter, parce qu’on ne peut pas demander aux candidats de répéter en construisant un édifice qu’on met 15 heures à construire. Cela a été le paramètre glaçant pour nous."

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !