single.php

Marie-Sophie Lacarrau : "Sur les 24 marchés, 19 concourent pour la première fois"

Par Jean Baptiste Giraud

Marie-Sophie Lacarrau, la présentatrice du Journal de 13 heures de TF1, était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 23 avril 2024 dans "Le 10h - midi".

Marie-Sophie Lacarrau
Marie-Sophie Lacarrau, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Le journal de 13 heures de TF1, que présente Marie-Sophie Lacarrau, poursuit son concours des plus beaux marchés de France, avec sa 7ème édition en 2024. Le 22 avril 2024, les 24 marchés lauréats ont été dévoilés.

 

Marie-Sophie Lacarrau : "Nos correspondants font leurs reportages sur les marchés avec moins d’objectivité et beaucoup de chauvinisme"

"Ce concours est un marqueur très fort du 'Journal de 13 heures', et à aucun moment il n’a été question de l’arrêter. On est contents parce que cette année il y a 24 marchés en compétition. Et sur les 24 marchés, on en a 19 qui concourent pour la première fois. C’est la première fois qu’on en a autant de nouveaux. L’année dernière on a recueilli 9,5 millions de votes. Pour voter, vous allez sur le site www.votreplusbeaumarche.fr et vous allez trouver une carte de France avec un marché qui représente chaque région. (Aux 13 heures on est encore très attachés aux anciennes régions.)

Ce concours est très encadré par nos correspondants. Jean-Pierre l’avait imaginé avec nos correspondants. Quand nos correspondants vont faire leurs reportages pour défendre les couleurs de leur marché, ils vont le faire avec moins d’objectivité et avec beaucoup de passion et de chauvinisme", a raconté Marie-Sophie Lacarrau.

 

"Les marchés, ce sont que des valeurs positives, que des valeurs de partage"

Quelle est la recette de la victoire pour un marché ? "Il faut un cadre. Et en France on a de la chance : on a souvent des marchés au milieu d’un patrimoine assez magnifique. Je vois un cadre, je vois des gueules : des personnages, des marchands, des producteurs qu’on ne trouve pas ailleurs. Et puis je vois les produits. Et pareil, des produits qu’on trouvera ici et pas sur un autre marché. Quand on a tout ça, on a de bonnes chances de gagner", a répondu Marie-Sophie Lacarrau.

Qu’est-ce qui fait que les marchés passionnent autant les téléspectateurs ? "Il y a des choses comme ça : que des bons produits qui vous donnent envie de cuisiner, de remplir le panier et de se faire plaisir. C'est ça aussi, le marché. Et je pense que c'est pour ça que ça nous plaît autant. Ce ne sont que des valeurs positives, ce ne sont que des valeurs de partage. Et le marché, moi, je le vois comme un des derniers endroits où on se parle encore."

 

"Le marché de Narbonne, qui a gagné il y a deux ans, a quasiment doublé son nombre de visiteurs"

Des retombées économiques sont-elles au rendez-vous pour les marchés qui participent ? "Beaucoup peuvent voir dans ce concours un côté festif, populaire. Oui, il y est, mais il y a aussi des retombées économiques incroyables. Le marché de Sanary-sur-Mer a été le premier marché à gagner. Dans la foulée, il a dû créer des places de parking, mettre en place des navettes gratuites. Le marché de Montbrison nous a fait remonter comme info que dans les années qui ont suivi, il a eu 30% de fréquentation en plus.

Le marché de Narbonne, qui a gagné il y a deux ans, est passé dans l'été qui a suivi à quasiment 600.000 visiteurs. C’est quasiment deux fois plus qu'un été normal. Et il avait en tête l'envie de lancer des nocturnes. Ils n'avaient jamais osé le faire parce que trop compliqué. Et bien là, la victoire au concours leur a permis de le faire", a expliqué Marie-Sophie Lacarrau.

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
06H
04H
02H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/