single.php

"Sambre" : "Cette histoire est celle de notre société par rapport au viol" affirme Alice Géraud

Par Aurélie Giraud

La journaliste, autrice et scénariste Alice Géraud, auteure du Livre "Sambre", était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 novembre dans "Sud Radio Média”.

Alice Géraud
Alice Géraud, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

La mini-série en 6 épisodes "Sambre", réalisée par Jean-Xavier de Lestrade, adaptée du livre et co-écrite par Alice Géraud, est diffusée depuis le 13 novembre le lundi à 21h10 sur France 2. Tous les épisodes sont disponibles en intégralité sur France.tv.

"Sambre" : "Cette histoire est celle de notre société par rapport au viol"

"Sambre" raconte l'affaire hors-norme des viols et agressions sexuelles commis par Dino Scala. "L'histoire vraie se déroule sur 30 ans, de 1988 à 2018, date à laquelle cet homme a été arrêté. Il a été jugé en 2022 et condamné à 20 ans de réclusion" explique Alice Géraud. Il s'agit d'une fiction "librement inspirée" du réel. "On adapte le réel avec des personnages qui pour certains, comme le personnage de Christine joué par Alix Poisson, sont inventés, sont inspirés du réel. Christine est à la fois toutes les victimes et aucune".

"C'était aussi pour sortir du fait divers" souligne Alice Géraud. "Quand on raconte une histoire, c'est aussi pour la rendre plus universelle parce que ce fait divers raconte autre chose. Il raconte quelque chose de notre société et de notre rapport au viol. Pas seulement les victimes et leurs violeurs". "Cette histoire du violeur de la Sambre, c'est l'histoire de notre société par rapport au viol". "Le point de vue est assez similaire à celui du livre : le violeur n'est pas un personnage central, avec des touches de la banalité de sa vie pendant 30 ans". "Ce qui nous intéressait c'est l'envers du fait divers. Le point de vue des victimes, les autres personnes amenées à intervenir. Une juge, une maire, des policiers. La manière dont la société regarde ça".

"La police est le miroir grossissant d'une société à un moment donné"

Le livre met en avant le dysfonctionnement de notre société. La prise en compte de la parole des victimes, les ratés de la police et de la justice qui ont permis à cet homme pendant 30 ans de violer sans être inquiété. "L'idée du livre et de la série, c'est de montrer pourquoi un certain nombre de femmes n'ont pas été crues. Ou en tout cas n'ont pas été entendues ou mal entendues, au moment du dépôt de plainte" confirme Alice Géraud. "Et la manière dont les policiers les ont traitées, qu'on voit évoluer d'ailleurs au fil des épisodes dans la série, parce que notre époque évolue".

"Ce n'est pas simplement dire que la police était sexiste, ou l'est encore un peu" précise Alice Géraud. "C'est de dire que la police, c'est aussi le miroir grossissant d'une société à un moment donné. Ce qui nous intéressait, ce n'est pas de jeter l'anathème sur tel ou tel, mais d'essayer de comprendre les mécaniques de cet échec". "Dans une procédure judiciaire, si on prend mal une plainte, si on rate cette première marche, on dévale l'escalier et c'est toute la procédure qui s'écroule. Et c'est ce qui explique aussi pourquoi cet homme a pu continuer pendant 30 ans".

 

 

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
23H
21H
19H
18H
17H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/