Léa Salamé : "Il y a un vrai élan de solidarité envers les Libanais"

Léa Salamé, qui sera en direct de Beyrouth ce soir pour une soirée spéciale de mobilisation et de solidarité « Unis pour le Liban », sur France Télévisions et France Inter, était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le jeudi 1er octobre dans "Le 10h - midi". Elle évoquera également son livre : "Femmes puissantes" publié aux éditions Les Arènes – France Inter.

Léa Salamé invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

France 2 organise une soirée d'hommage et de soutien au Liban, deux mois après l'explosion survenue sur le port de Beyrouth. Si le concert organisé se déroule à l'Olympia, Léa Salamé sera quant à elle en duplex de la capitale libanaise. Elle nous dévoile les dessous de cette soirée.

 

Une idée survenue "tout de suite" après le drame

En quelques secondes, la moitié de la ville de Beyrouth a été détruite, suite à l'explosion du 4 août dernier. Une catastrophe sans précédent dans ce pays déjà touché par de nombreux maux. "Très vite, France Télévision a voulu s'engager", confie Léa Salamé. Une initiative menée par Ibrahim Maalouf, le trompettiste d'origine libanaise qui "a lancé les choses, avec Nagui", rapporte la journaliste. Un concert sera donné, ce soir, avec des artistes français comme Vianney ou Bernard Lavilliers mais aussi des chanteurs libanais qui viendront pour l'occasion.

"C'est une soirée pour sensibiliser les Français", présente l'animatrice qui note que le Liban est un pays "proche du cœur des Français". "J'ai toujours senti quelque chose de spécial dans le cœur des Français avec les Libanais. Est-ce que c'est parce qu'il y a des chrétiens au Liban ? Parce qu'ils connaissent ce pays ? Parce que c'est l'un des derniers pays où l'on parle français ?", s'interroge-t-elle. Léa Salamé observe "un vrai élan de solidarité envers les Libanais" qui est particulièrement bien rendu par la population sur place. "Vous n'imaginez pas combien les Libanais aiment les Français et se sentent proches d'eux".

"Le pire est arrivé"

Depuis de nombreuses années, le Liban connaît des heures compliquées. "Nous voulons célébrer ce pays, malgré ses nombreuses souffrances", explique la journaliste qui relate les quinze ans de guerre civile, les assassinats d'intellectuels, les ingérences des pays voisins, la crise financière depuis deux ans à cause d'une classe politique corrompue. "Jusqu'à ce que la malédiction s'abatte et que le pire arrive", avec l'explosion sur le port de Beyrouth, il y a deux mois, faisant au moins 200 morts.

Durant cette soirée, Léa Salamé sera à Beyrouth, sa ville natale. "Je suis contente d'y aller mais en même temps j'ai peur de voir cette ville que je connais être détruite", confie-t-elle. Dans les rues de la ville dévastée, l'animatrice fera "des petites interviews d'humanitaires, d'artistes et de directrices d'école", perlées au milieu du concert, "pour dire qu'on est aussi sur place là-bas".

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !