Julie Andrieu : "Je n’avais pas eu de culture alimentaire"

La chef et journaliste Julie Andrieu était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 17 mai 2022 dans "Le 10h - midi".

Julie Andrieu
Julie Andrieu, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio. © AFP

Julie Andrieu présente "Les Carnets de Julie" sur France 3 tous les samedis. Elle incarne aussi "À Croquer", le savoureux magazine trimestriel, en kiosque depuis le 14 avril 2022.

 

Julie Andrieu : "C’était l’occasion de prouver que je peux faire quelque chose de différent"

Julie Andrieu a tout d’abord raconté comment ce magazine a commencé. "Le groupe Turbulences Presse, qui édite ce magazine, qui est un groupe provincial, familial et indépendant, m’a proposé ce projet. Et sur le moment, j’avais déjà l’impression d’avoir un emploi du temps saturé. Et puis, moi qui ai tendance à privilégier les enfants et garder un maximum de temps pour eux, je me suis dit : 'ça va venir comme un caillou dans la chaussure'. Puis, on s’est rencontrés, ils m’ont expliqué le projet, ils m’ont expliqué que j’aurais une grande liberté. Je suis faite comme ça : à partir du moment où je le fais, je le fais à 100%. Et puis, j’essaie de garantir la faisabilité des recettes, la réussite, c’est important. C’est pour ça que les gens achètent ce magazine, ce n’est pas uniquement pour ma tête.

 


Je ne suis pas une grande consommatrice de magazines, je suis plutôt presse quotidienne. Je n’avais pas pris conscience de la saturation du marché. Et puis, quand on a commencé à préparer le magazine, la couverture, je suis allée en kiosque pour regarder ce qu’il y a. J’ai été effarée de voir à quel point il y a des magazines sur le sujet. Il était trop tard pour reculer. Et c’était justement l’occasion de prouver que je peux faire quelque chose de différent. Chaque recette, je l’avais dans mon fichier. Mais je les ai refaites pour retester, vérifier qu’il n’y ait pas d’écueils."

"Je concilie mon amour du voyage, de la rencontre, de la découverte, de la cuisine à travers la télé"

"Faire une cuisine du quotidien ne m’empêche pas d’aller puiser dans les registres de cuisine étrangère. J’ai notamment imaginé une rubrique 'Carnet de voyage'. Chaque année, avec chacun de mes enfants, je fais un voyage seule. Parce que moi, j’ai été élevée par une maman célibataire et j’étais enfant unique, et j’ai l’habitude de ce duo parent-enfant. Je trouve qu’on n’a pas les mêmes rapports, qu’on ne se dit pas les mêmes choses. On vit une petite aventure, dont on écrit le canevas grosso modo pour savoir où on va. Je crois avoir transmis le goût du voyage et des rencontres à mes enfants. J’ai évidemment conçu une cuisine ouverte dans ma maison. Naturellement, mes enfants viennent me voir, ma fille me sollicite beaucoup.

 


Je n’avais pas eu de culture alimentaire, pas du tout. C’était bien parce que j’étais dans une forme de liberté, je n’étais pas dans le carcan 'entrée – plat – dessert', 'autour d’une table où il ne faut pas parler, où il faut bien se tenir'. Moi, c’était le contraire, c’était rock-n-roll. La cuisine, en elle-même, ce n’était pas terrible. C’étaient des boîtes, des conserves, des surgelés… Donc, à un moment, j’ai ressenti le besoin de me construire cette fameuse culture alimentaire. Donc, j’allais au marché et je cuisinais pour mon mec de l’époque, qui adorait la bonne bouffe. C’est venu comme ça. La télé était depuis longtemps mon milieu. Je me suis dit : 'je n’ai pas envie de devenir chef pour rester entre quatre murs, j’avais le goût de la liberté plus que tout'. Alors je me suis dit : 'tiens, je vais concilier mon amour du voyage, de la rencontre, de la découverte, de la cuisine à travers la télé'", a poursuivi Julie Andrieu.

 

À lire aussi:

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert