single.php

"Le Nouveau Front Populaire n'est pas d'extrême gauche" affirme Marine Tondelier

Par Aurélie Giraud

Marine Tondelier, secrétaire nationale des Écologistes, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Marine Tondelier Nouveau Front Populaire
Marine Tondelier, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 28 juin 2024, dans “L’invité politique”.

À deux jours du premier tour des élections législatives, Marine Tondelier (Nouveau Front Populaire) a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Le Nouveau Front Populaire n'est pas d'extrême gauche, il est de gauche"

Marine Tondelier a publié une lettre adressée aux chefs des partis de la majorité présidentielle, François Bayrou (Modem), Édouard Philippe (Horizons), Stéphane Séjourné (Renaissance), Hervé Marseille (UDI), pour leur demander un désistement au second tour pour battre le RN. "Vous avez apposé votre signature à un accord qui amène LFI à la responsabilité du pouvoir. Le groupe le plus important désigne le candidat à Matignon" a répondu Français Bayrou. "Français Bayrou fait monter les peurs" déplore-t-elle.

"Alors que les choses sont simples : le Nouveau Front Populaire, ce n'est pas l'extrême gauche, c'est la gauche. C'est comme ça que nous classifient le ministère de l'Intérieur". "Le dictionnaire de l'extrême gauche nous explique bien qu'un parti d'extrême gauche est un parti qui veut arriver au pouvoir par la révolution et non par les élections. Et l'extrême droite par contre est bien classifiée à l'extrême droite". "Si François Bayrou ne fait pas la différence entre les partis de gauche, avec lesquels il n'est peut-être pas d'accord, et les partis d'extrême droite, alors c'est très inquiétant pour lui".

Binationaux : "La proposition du RN est violente, raciste et xénophobe"

Le RN souhaite interdire l'accès à certains emplois à des binationaux. "En plus d'être violent, raciste et xénophobe, ça concerne 3,3 millions de citoyens français qui sont meurtris. Qui se sentent stigmatisés, mis de côté de la République" rappelle Marine Tondelier. Pour elle, "c'est ça le rassemblement national. C'est mettre de côté des gens". "Mettre de côté 3,3 millions de binationaux, 50% des femmes de ce pays. Parce que partout où l'extrême droite passe les droits des femmes trépassent".

Marine Tondelier revient sur les propos tenus par Roger Chudeau sur Najat Vallaud-Belkacem Franco-marocaine. Candidat RN dans le Loir-et-Cher, il a été pressenti un moment comme ministre de l'Éducation nationale. "C'est rassurant !" raille-t-elle. "Il y a des gens dont les propos relèvent de la loi". "C'est raciste, c'est xénophobe, c'est grossier, c'est mensonger. Et c'est sexiste aussi évidemment. Ça montre ce que sont ces gens".

Si le RN est majoritaire à l'Assemblée nationale, "il va bien falloir entrer en résistance !"

Si le RN est majoritaire à l'Assemblée nationale, Marine Tondelier entrera-t-elle en résistance ? "Il va bien falloir ! Ça fait 10 ans que je suis en résistance à Hénin-Beaumont !" précise-t-elle. Résister, "c'est ne pas abandonner le terrain, ne jamais baisser ni les yeux, ni la tête, ni les bras".

"Hénin-Beaumont est la vitrine bien lustrée qu'on présente comme ça en façade". "Ils ont fait en sorte de faire des mesures démagogiques populistes qui font plaisir à 95% de la population. Et de s'en prendre aux 5% restants". "Pour faire partie de ces 5% à quel point c'est violent, méprisant, stigmatisant, humiliant au quotidien. C'est une forme de harcèlement jour après jour pendant des années, ce n'est pas ça que je souhaite pour la France".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/