single.php

La ministre Olivia Grégoire favorable à la création d'un "Origine score"

Par Jean Baptiste Giraud

Origine score : "il faut plus de transparence sur les produits qu’on dit transformés" selon Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation. Elle était “L’invitée politique” sur Sud Radio. 

olivia grégoire origine score
Olivia Grégoire, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 22 février 2024, dans “L’invité politique”.

La grève à la Tour Eiffel, la gestion de Paris, la future loi Egalim, l'Origine score... Olivia Grégoire a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

 

"La gestion de la Ville de Paris par l’équipe municipale actuelle est calamiteuse"

La Tour Eiffel est toujours fermée au public, en pleines vacances scolaires, sur fond de mobilisation du personnel. Un problème pour les touristes, largement déçus de trois jours de fermeture consécutifs. Le conflit entre la société d’exploitation de la Tour Eiffel et la Mairie de Paris semble s’enliser. "La gestion de la Ville de Paris par l’équipe municipale actuelle est calamiteuse", juge Olivia Grégoire, ministre déléguée au Tourisme. "C’est déplorable."

Normalement, la Tour Eiffel, comme l’a demandé Gustave Eiffel, doit être rénovée tous les 7 ans "pour qu’elle ne s’abîme pas, pour qu’elle ne rouille pas". Olivia Grégoire critique Anne Hidalgo qui fait des consultations mais "laisse s’abîmer" le plus beau monument de Paris. "Notre Tour Eiffel est abîmée, nous avons une équipe autour de la Tour Eiffel qui constate tous les jours l’état de délabrement dans lequel est laissé ce monument historique." En tant qu’élue de Paris, la ministre assure pouvoir dire que l’état est "déplorable". Pour autant, "je comprends les raisons" qui poussent les salariés à se mettre en grève, souligne la ministre.

 

"Tout le monde se désespère de l’État de délabrement de Paris, de sa saleté..."

Olivia Grégoire assure avoir tenté de faire des choses avec la Mairie de Paris. "La réalité, c’est qu’ils avancent seuls, décident seuls. D’ailleurs, ça se voit au Conseil de Paris." Selon la ministre, "Mme Hidalgo n’écoute personne, même dans son équipe".

Forcément, l’inquiétude monte alors que Paris va héberger les JO 2024 durant l’été. "Notre ministre des Sports a été très claire il y a quelques mois : avec ou sans l’aide de Mme Hidalgo, on y arrivera", assure-t-elle.

 

 

Que ce soit sur l’insécurité ou sur le tourisme, Olivia Grégoire assure que le gouvernement fait tout le nécessaire, comme augmenter les effectifs de sécurité. "Mme Hidalgo ne fait pas le reste." Elle juge que la maire de Paris fait preuve d’un "laxisme général". "Il suffit d’aller à Paris pour le voir." En 2026, date de la prochaine élection municipale dans la capitale, "il faudra que Mme Hidalgo et ses équipes arrêtent de gérer la mairie de Paris". "Tout le monde se désespère de l’État de délabrement de Paris, de sa saleté..."

 

Loi Egalim : "Il y a aujourd’hui trop d’anomalies"

Gabriel Attal a tenu le 21 février 2024 une conférence de presse pour annoncer de nouvelles mesures pour les agriculteurs. La colère ne faiblit pas, le Salon de l’Agriculture va ouvrir ses portes et Emmanuel Macron est attendu au tournant. Entre autres choses, une nouvelle loi Egalim, la cinquième, a été annoncée pour le courant de l’année 2024.

"Dans notre pays, pour améliorer une loi, il faut une loi", souligne la ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation, ce qui explique pourquoi il s’agira de la cinquième loi Egalim. "Notre Constitution est ainsi faite : on ne peut pas changer une loi comme ça d’un coup de baguette magique." Objectif de cette nouvelle loi : simplifier. "Pour simplifier, il faut effectivement reprendre le travail législatif."

 

 

Pour la ministre, il y a aussi un "autre sujet". "Une loi ne vaut que si elle est exécutée", rappelle Olivia Grégoire. "La réalité, les agriculteurs sont très nombreux à le dire, c’est qu’elle n’est pas correctement appliquée". "Il y aujourd’hui trop d’anomalies", estime-t-elle. Pour que cette loi soit donc appliquée, "on doit mieux contrôler".

Le timing de cette nouvelle loi est relativement connu. Deux députés "vont travailler à peu près trois mois pour faire le tour de la question", explique Olivia Grégoire. "Le Premier ministre a dit qu’à la suite de cette mission parlementaire, nous porterons un texte à l’été". "C’est à peu près le calendrier qu’a fixé le Premier ministre."

 

Origine score : 372 anomalies repérées sur les "produits qui mettent Origine France ou Fabriqué en France ou Produit Français"

Le gouvernement réfléchit à lancer un nouveau label, à l’instar du désormais célèbre Nutri-score : l’Origine score. La question est liée avec les centrales d’achats européennes, régulièrement pointées du doigt pour des raisons de contournement des lois françaises. Or, Olivia Grégoire est très claire : "dès lors qu’un produit est vendu en France, la loi française doit s’appliquer". Or, dans les contrôles lancés depuis début janvier 2024, "il y a des choses qui ne vont pas".

 

150 procédures, assure Olivia Grégoire, sont en cours pour manquement aux délais de signature. Deux procédures sont en cours dans le cadre des centrales d’achat européennes "avec des risques majeurs pour les entreprises", affirme la ministre. Et "vous avez 1.000 établissements, ces dernières semaines, qui ont été contrôlés par rapport aux produits qui mettent Origine France ou Fabriqué en France ou Produit Français. Et là, sur 1.000 établissements contrôlés, 372 anomalies. C’est beaucoup !" Et parmi celles-ci, 70 anomalies graves à la limite des pratiques commerciales trompeuses.

 

L'Origine score vise à donner "plus de transparence sur les produits qu’on dit transformés"

"Mon combat c’est : il faut de la transparence sur le prix pour les agriculteurs." Mais pas seulement. Pour les consommateurs et leur protection, "il faut plus de transparence sur les produits qu’on dit transformés", explique Olivia Grégoire. "Il faut donner toute l’information au consommateur" sur l’intégralité des ingrédients qui composent le produit.

"Je lance un appel, ce matin, à très court terme." L’objectif est de travailler avec "les acteurs de l’agroalimentaire" dans les semaines à venir pour améliorer le sujet de la transparence. L’Origine score sera même porté à l’Europe en 2025 afin de le déployer "plus largement".

 


Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
21H
20H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/