single.php

Drogue : Sabrina Agresti-Roubache souhaite l'inscription au casier judiciaire des consommateurs

Par Aurélie Giraud

Sabrina Agresti-Roubache, secrétaire d’État chargée de la Citoyenneté et de la Ville, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Sabrina Agresti-Roubache Israël
Sabrina Agresti-Roubache, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 27 novembre, dans “L’invité politique”.

Trafic et consommation de drogue, drame de Crépol, loi immigration : Sabrina Agresti-Roubache a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"L’inscription au casier judiciaire des amendes pour consommation de drogue est mise sur la table"

Un homme habitant au-dessus d'un point de deal a été tué dans son appartement à Dijon après un tir sur son immeuble. Certains quartiers "n'appartiennent" pas aux trafiquants de drogue mais "sont investis par les trafiquants", estime Sabrina Agresti-Roubache. "Il faut sans relâche, avec beaucoup de courage, avec tous les outils que le droit nous permet, ne rien lâcher. C'est ce qu'on fait !" La secrétaire d'État souligne qu'à Marseille, 70 points de deals ont été stoppés en 2 ans sans qu'ils se reproduisent ailleurs. "La réalité, c'est une guerre impitoyable contre les trafiquants de drogue. Mais il va falloir aller beaucoup plus loin".

Sabrina Agresti-Roubache plaide notamment pour "un statut spécial" pour les mères à qui on oblige à cacher de la drogue. "Si vous voulez que les gens parlent, il faut les protéger". "Les policiers travaillent avec le renseignement". La secrétaire d'État souhaite par ailleurs agir sur les consommateurs. Elle rappelle que "c'est un délit de consommer de la drogue". "Je souhaite que l'amende pour consommation de drogue soit inscrite au casier judiciaire. Je pense que ça va être mis sur la table au parlement", assure-t-elle.

Crépol : "La mort de Thomas est instrumentalisée par deux extrêmes"

Après la mort de Thomas à Crépol, des militants d'extrême droite ont défilé à proximité du quartier de la Monnaie samedi 25 novembre à Romans-sur-Isère. Certains étaient armés de barres de fer ou de battes de baseball. Sur certaines banderoles, était inscrit : "la rue, la France nous appartient". "La rue appartient à tous les Français !", tient à rappeler Sabrina Agresti-Roubache. Pour elle, "ce sont des groupes d'extrême droite, qui sont venus en découdre. Thomas n'est qu'un prétexte pour exprimer ce qu'il y a de plus haineux". "La mort de Thomas est instrumentalisée par deux extrêmes, c'est indigne".

Sabrina Agresti-Roubache affirme ne "pas faire de lien entre immigration et ce qui s'est passé à Crépol". Pour elle, il s'agit "d'individus décérébrés, complètement débiles, crétins". "Ce n'est pas leur origine ethnique, c'est leur bêtise", assure-t-elle. Sur un éventuel "racisme anti-blanc" de certains, "il faut laisser la justice faire son travail". La secrétaire d'État "espère que la justice sera d'une sévérité absolue envers ceux qui ont commis cet assassinat". Elle souligne la volonté de certains d'installer le chaos. "Et du chaos naît le néant".

 

Loi immigration : "Il faut réécrire l'article 3, revenir à la version initiale"

Le projet de loi immigration arrive à la commission des lois à l'Assemblée nationale. "Je pense que nous éviterons le 49-3", déclare Sabrina Agresti-Roubache. "J'appelle tout le monde, quel que soit leur bord politique, à prendre leurs responsabilités. Les Français attendent de la fermeté, de la cohérence, à ce qu'ils soient entendus sur ce sujet".

D'après Sabrina Agresti-Roubache, "le texte du Sénat est un texte de droite, sur quelques sujets comme les métiers en tension. C'est le travail de l'Assemblée nationale de trouver un consensus. Je suis sûre qu'on pourra trouver un consensus sur un sujet aussi primordial". "Il faut réécrire l'article 3, revenir à la version initiale". Pour l'AME, "c'est un cavalier législatif, qui sera sûrement révoqué par le Conseil constitutionnel". Pour autant, "la Première ministre a pris une excellente décision de confier un rapport sur ce sujet de l'AME".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
08H
06H
05H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/