single.php

Antisémitisme : "La communauté juive est très inquiète, certains s’arment" alerte Philippe Juvin

Par Aurélie Giraud

Philippe Juvin, député LR des Hauts-de-Seine et chef des urgences de l'hôpital Pompidou, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Philippe Juvin antisémitisme
Philippe Juvin, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 29 novembre, dans “L’invité politique”.

Guerre Israël-Hamas, antisémitisme, loi immigration, situation de l'hôpital : Philippe Juvin a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

Antisémitisme : "Certains me disent 'nous nous armons'"

La fille de Philippe Juvin a manifesté samedi 25 novembre contre les violences faites aux femmes avec une pancarte "pour nos soeurs victimes du Hamas". "C'était une pancarte discrète" souligne le député. Il raconte que sa fille, qui a été injuriée, a défilé "dans un sentiment d'agressivité permanente et de très grande violence". Il dénonce "tous ceux qui considèrent que par définition quand on est juif on ne peut être que le mal". "Le drame de la France, c'est cet antisémitisme qui désormais est décomplexé, qui n'apprend pas de l'histoire. Qui considère que quand vous êtes juif, vous jouissez forcément de privilèges qui font de vous quelqu'un qu'il faut abattre".

Philippe Juvin rapporte la "très grande inquiétude" de la population juive sa circonscription. "Elle est très inquiète pour leur vie quotidienne. À tel point que certains m'expliquent, discrètement, sous couvert, qu'ils se protègent. Certains me disent 'nous nous armons' parce que nous ne savons pas ce qu'il se peut se passer". "Quand un État est défaillant, ne protège pas ses individus, les gens, ne se sentant plus protégés, décident de se défendre eux-mêmes. Il est là le grand risque de la fracture française" alerte le député.

Liens FPLP-LFI : "Quelle honte et quel aveu !"

La trêve entre Israël et le Hamas doit-elle être poursuivie ? "Elle peut l'être dès lors qu'elle permet la libération d'otages" estime Philippe Juvin. "Mais la trêve ne peut pas être décrétée pour laisser au Hamas le temps de se remettre" affirme le député, qui reconnaît "aussi une guerre de communication". "Ne vous faites pas avoir par le Hamas qui dit que la trêve est nécessaire pour des raisons humanitaires ! Malheureusement c'est la guerre et la guerre aujourd'hui à Gaza n'a pas été causée par Israël mais par l'attaque du Hamas".

Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) détient une famille avec un bébé de 10 mois, une petite fille de 4 ans et leur mère. Le FPLP a des liens avec LFI, qui s'en défend. "Un groupe terroriste qui détient des otages civils dit qu'il connaît des gens en France, LFI". Philippe Juvin s'indigne des "liens coupables entre LFI et tous ces gens-là". "Je serais LFI je me confondrais en excuses... Quelle honte et quel aveu !" "Ils ne sont pas responsables de la prise d'otages à LFI, mais quand même".

Loi immigration : "Si le texte du Sénat n'est pas détricoté, nous sommes prêts à le voter"

Le projet de loi immigration est en commission des lois à l'Assemblée nationale. Philippe Juvin affirme être prêt à voter un texte, mais "pas n'importe lequel". "Nous avons un bon texte du Sénat, qui a complètement réécrit le texte" rappelle-t-il. "Il a durci le texte pour que la loi diminue l'immigration légale et illégale, il ne faut pas que l'Assemblée nationale le détricote". Le député a co-signé une tribune avec 16 autres députés LR demandant que l'Assemblée nationale "ne détricote pas le texte du Sénat. S'il n'est pas détricoté, nous sommes prêts à le voter".

Philippe Juvin confirme qu'il "pourrait voter contre si le texte ouvre les vannes, s'il ne diminue pas l'immigration et illégale". "On veut faire cesser les pompes aspirantes". Olivier Marlex, président du groupe LR, a dit ne pas voter la loi sans la proposition d'un référendum sur l'immigration. "Nous présenterons deux mesures majeures dans le cadre de la niche parlementaire LR, dont la modification de la Constitution pour que la France puisse décider par référendum qui vient sur son territoire. Emmanuel Macron a dit lui-même qu'il était prêt à modifier la Constitution !" Pour autant, le député explique qu'il ne votera "pas forcément" contre le texte. "Il faudra regarder ce qui reste".

Hôpitaux : "Les autorités emploient la méthode Coué"

Quel est l'état de l'hôpital en France ? Les services d'urgences seront-ils prêts pour les Jeux Olympiques ? Philippe Juvin rappelle que "l'Île-de-France compte 13 millions d'habitants et qu'on attend jusqu'à 16 millions de visiteurs pour les JO". Les autorités sanitaires tiennent à rassurer en estimant que les Franciliens vont partir en vacances et seront remplacés par des gens plutôt en bonne santé. "Il n'y aurait donc quasiment pas d'augmentation de l'activité des urgences". "Une sorte de méthode Coué" selon le député.

Mais le chef des urgences de l'hôpital Pompidou alerte : "notre système est un petit système de santé, fragilisé. Nous ne sommes pas capables de nous prendre des crises d'une manière sereine. Nous n'avons pas de marge de manoeuvre" déplore Philippe Juvin.

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/