single.php

Plusieurs sociétés high-tech vont lancer leur cryptomonnaie

Plusieurs sociétés, dont la célèbre firme en déclin Kodac, vont se lancer dans la cryptomonnaie. Précisions de Jean-Baptiste Giraud.

Thumbnail

Par ici la monnaie ou plutôt par ici la cryptomonnaie. Après le Bitcoin qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers mois, voici que plusieurs sociétés high-tech annoncent vouloir lancer la leur.

Parmi ces sociétés, on retrouve d'abord Télégram, une boite assez jeune qui n’a qu’une seule fonction : permettre à ses utilisateurs clients, que l'on n'ose appeler abonnés, de s'envoyer des messages encryptés, sécurisés. La messagerie est réputée inviolable. Résultat : en toute logique, Telegram vient d’annoncer qu'à ses messages codés et sécurisés, s'ajouterait bientôt une option de transfert d’argent. Évidemment, il n’est pas question de transférer des dollars, cela n'aurait rien de bien différent comparé à un transfert bancaire. C'est dans une nouvelle monnaie virtuelle que l’argent serait comptabilisé et bien sûr libellé et versé. Afin de créer cette monnaie, Telegram espère trouver pas moins de 3 milliards de dollars pour un lancement mondial.

D'autres sociétés s'intéressent également aux cryptomonnaies comme - vous n’allez pas le croire - une certaine marque que nous connaissons tous très bien, puisqu'il s'agit de Kodak. L'entreprise, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même, vend bien encore quelques appareils photo mais la spirale infernale du déclin semble difficile à enrayer. Résultat : elle vient d'annoncer son intention de se mettre à miner, cela veut dire fabriquer de la monnaie virtuelle en l'occurrence une monnaie baptisée KodakCoin. Cette monnaie est en théorie destinée à rémunérer des photographes, d'art ou pourquoi pas de guerre, avec une monnaie qui leur est dédiée. C’est du moins le prétexte...

Mais derrière Telegram et Kodak, d'autres sont en embuscade avec des projet de cyber-monnaie eux-aussi. Toutes ont une chose en commun : elles sont lasses que l'euro ou le dollar n'aient pas apporté grand chose au PIB de notre département voire de notre pays malgré leurs numéro de claquette, leurs rôles de saltimbanque.

>> L'intégralité de la chronique est disponible en podcast

 

L'info en continu
08H
07H
05H
02H
23H
22H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/