Mohamed Aït El Hadj : "Les Français ont une bonne aura au CES de Las Vegas"

Le CES de Las Vegas attire chaque année de nombreux visiteurs en quête d'innovations technologiques (©DAVID MCNEW - AFP)

Président de Road-Light, une start-up d’Occitanie, Mohamed Aït El Hadj était l’invité du Grand Matin Sud Radio ce jeudi pour évoquer le CES de Las Vegas, grand show mondial de l’électronique.

Comme chaque année, tout le petit monde des innovations high-tech se retrouve cette semaine à Las Vegas pour le CES (Consumer Electronic Show). Et comme chaque année, plusieurs entreprises françaises sont présentes pour cette grand-messe mondiale. Président de Road-Light, une start-up d'Occitanie, Mohamed Aït El Hadj était l’invité du Grand Matin Sud Radio ce jeudi pour évoquer sa présence sur place. Selon lui, les start-up françaises ont toujours la cote dans le Nevada.

"On a un très bon retour et une bonne aura sur le CES. Ce qu’on présente, c’est fiable", assure-t-il, lui qui est présent aux États-Unis pour présenter le produit qu’il a imaginé et mis au point très récemment. "Pour la petite histoire, il y a encore trois mois, je n’avais pas de société, pas de fonds, pas de prototype, et grâce à mes partenaires on a pu relever un énorme challenge et être présent avec un produit totalement nouveau esthétiquement parlant, et fiable de surcroît. C’est un bon présage pour l’avenir», raconte-t-il. «C’est un dispositif de sécurité lumineux pour les motos et les vélos. Ça se porte sur le dos, et c’est un système équipé d’un feu-stop et de deux feux clignotants, et qui rend visible les signaux dans le champ de vision de la personne qui vous suit", explique-t-il.

Et visiblement, le produit de Mohamed Aït El Hadj a été plutôt bien perçu par les participants, lui qui confie "n'avoir pas eu le temps de quitter [son] stand" face à l’afflux de visiteurs. "On en est encore au stade du prototype, et on va bientôt passer en pré-série avec des tests auprès de 200 motocyclistes. Ensuite, on industrialisera le produit pour cet été. Le fait de présenter ce projet au CES de Las Vegas nous permet de mettre en avant notre produit et de chercher des distributeurs internationaux. On en a rencontré, notamment chez Harley-Davidson ! Des personnes intéressées pour faire remonter l’info et présenter notre société", se réjouit-il.

Réécoutez en podcast toute l’interview de Mohamed Aït El Hadj dans le Grand Matin Sud Radio

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio